• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Fire Emblem Warriors : Three Hopes


Après une sortie en 2019, Fire Emblem revient sur la Nintendo Switch. Sauf que cette fois-ci, ce n'est plus un immense RPG à l'histoire aux mille histoires. Mais un Musô plein d'action, avec plusieurs histoires tournant autour de plusieurs maisons. Et après avoir défendu comme il se doit nos maisons, pour la gloire, il est temps de donner notre avis sur ce nouveau virage, pour la série Fire Emblem Warriors.

Trailer du jeu

La guerre selon Omega Force !

Alors que le dernier Fire Emblem était un RPG grandiose. Voilà qu'un petit Warrior s'incruste dans le titre. Et souvent, quand il y a Warrior et Koei Tecmo, on sait ce qui nous attend. Il suffit de voir les différents Dynasty Warriors, ou pour rester dans le thème, Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau. Une équipe qui transforme tout ce qu'elle touche en Musô. Bon, ce n'est pas pour ça que les jeux deviennent mauvais. Bien au contraire. Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau était un très bon Musô. Fire Emblem Warriors: Three Hopes, malgré son tout nouveau virage, est une "suite" de Three Houses, tout en étant un nouveau jeu, basé sur des combats bourrés d'action, avec une histoire digne de Fire Emblem, regroupant de l'amour, de l'amitié et de la trahison.


Fire Emblem Warriors: Three Hopes nous raconte l'histoire de Shez, qui, après une défaite contre Byleth, va devoir aider Les Trois Maisons, L'Empire d'Adrestia, Le Saint Royaume de Faerghus et L'Alliance de Leicester, dans une guerre qui va diviser tout un territoire. Pour cela, il devra prendre part à diverses batailles, afin d'en apprendre plus sur cette guerre, et d'apporter la paix. Si cela est encore possible. Le jeu se déroule donc en 3 longues phases, correspondant aux diverses maisons. Chaque phase est composée d'une quinzaine de chapitres, pleine de batailles. Une fois une phase terminée, on devra recommencer le jeu grâce à la Nouvelle Partie +, et découvrir le prochain scénario, en sélectionnant une autre maison. 3 Maisons. 3 Scénarios. 3 fins. Pour des heures et des heures de jeu et de combats. C'est ce que nous réserve Fire Emblem Warriors : Three Hopes.

Vaincre tout ce qui bouge, ou presque !

Dans Fire Emblem Warriors : Three Hopes, on va passer 3/4 de notre temps sur les champs de bataille. Et quelle que soit la maison sélectionnée, on va découvrir que très peu de changement. Tout va être une question de gameplay et de classe. Une fois sur le champ de bataille, on aura divers objectifs qui vont nous permettre de progresser dans la mission. Au début, on passera notre temps à atteindre tous les objectifs en n'utilisant que notre héros. On va enchaîner les différents coups, pour venir à bout des milliers d'ennemis. Mais plus on va avancer dans le jeu, plus les batailles deviendront stratégiques. À partir de là, on devra placer nos alliés sur le champ de bataille, et leur donner des ordres, pour atteindre tous nos objectifs. Chaque unité est fidèle à sa classe par défaut selon la Maison. Ces classes pourront être échangées lorsque certains critères seront remplis. On pourra donc avoir plus d'archers que de guerrier, et bien d'autres. Tout dépendra de notre façon de jouer. Surtout que Fire Emblem Warriors : Three Hopes propose un large choix de classes. Ce qui rendra les champs de bataille très variés.


Bien sûr, avec de nombreuses classes disponibles, certaines classes auront des avantages que d'autres n'auront pas, contre des ennemis en particulier. Il faudra donc, avant chaque bataille, préparer une équipe ayant les attributs nécessaires pour venir à bout des ennemis plus facilement. Bien sûr, ce n'est pas obligatoire. Si on souhaite garder un style d'équipe particulier, car on préfère un style de classe plutôt qu'un autre, on a tout à fait le droit. Mais selon la maison qu'on jouera, il y aura des tendances à utiliser des classes précises, pour une meilleure progression dans les batailles.

Parfois, on mettra certaines de nos unités de côté, au dépens des autres. Heureusement, après chaque bataille, une fois dans le camp, il sera possible d'entraîner nos unités, pour qu'elles puissent rester à niveau. Il faudra créer des groupes pour les entraînements. Au début, c'est assez simple à gérer. Mais plus on va avancer dans le jeu, plus on va avoir d'unité, plus ça va se compliquer à tout gérer. Mais ce n'est qu'une prise en main de longue haleine. Même si parfois, avec le temps, on va se contenter de garder une équipe pour avancer plus vite dans le jeu, ou parce qu'on a une préférence pour leurs attaques et leurs liens.


Dans le camp, on pourra aussi faire diverses activités, comme se préparer à manger, ou nettoyer les chevaux. Et si on le souhaite, on pourra même parler à tout le monde. Ce qui prendra un temps fou. Et ça reposera nos doigts entre deux batailles. Mais le plus important lorsqu'on est au camp, va être de créer des liens avec nos unités, en leur parlant, ou en leur offrant des cadeaux. Plus le lien sera élevé, plus il y aura la possibilité de bénéficier des effets de soutien de nos alliés. Et lors des combats, ces aides seront toujours la bienvenue. Malheureusement, on sera limité dans nos activités sur le camp, avec des points d'activités. Et entre les entraînements, la cuisine, ou le volontariat, il faudra faire des choix. Heureusement, plus on va conquérir du territoire, plus on va avoir de points d'activités pour pouvoir en profiter après nos batailles.

Une beauté de feu !

Qu'on se le dise, entre les batailles et les activités, Fire Emblem Warriors : Three Hopes offre deux styles bien différents de gameplay. Mais dans les deux cas, le jeu nous en met plein la vue. La direction artistique est sublime. Et la Nintendo Switch est à la hauteur du travail effectué par Omega Force. Des batailles aux nombreuses actions, qui ne flanchent pas une seule seconde, même quand 1000 soldats nous tombent dessus, ou quand une attaque puissante est déclenchée. Bon, dans le camp, le très peu d'action ne met pas la Nintendo Switch dans tous ses états. En même temps, les camps ne sont pas bien grands, et ne proposent que très peu de mouvement. Toute la beauté de Fire Emblem Warriors : Three Hopes est concentrée sur les champs de bataille. Et comme pour Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau, Omega Force réussit l'exploit d'offrir des combats fluides et très explosifs. Et ça, on adore. Et que ce soit en mode portable ou en mode docké, la Nintendo Switch ne faiblit pas une seule seconde. C'est un peu plus difficile pour elle à deux joueurs. Mais Fire Emblem Warriors : Three Hopes reste tout de même plus appréciable en solo.

Un air de “déjà vu” ?

Pour conclure, Fire Emblem Warriors: Three Hopes est un Musô qui ne se démarque pas pour son gameplay, qui ressemble à de nombreux autres jeux du genre. Mais qui réussit à nous plonger dans son mode, grâce à une très bonne histoire, divisée en 3 scénarios qui se complètent, malgré les nombreuses divergences des maisons. Le jeu reprend parfaitement l'univers de Fire Emblem, sans pour autant être un long RPG narratif. Certes, il y a de nombreux dialogues, des cinématiques, des histoires profondes, comme on pourrait le découvrir dans Fire Emblem : Three Houses. Mais moins condensé, avec une partie action qui offre plus de rythme au jeu et à l'histoire. Et c'est peut-être ça qui donne envie de se plonger dans ce Musô.


236 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout