top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Nintendo Switch] Construction Simulator 4


Disponible le 28 mai sur Nintendo Switch, iOS et Android, Construction Simulator 4 est un jeu de simulation, développé par Arts Software, et édité par astragon Entertainment, qui permet de prendre le contrôle d'une petite dizaine de variété d'engins de chantier, afin de réaliser divers travaux à travers 3 quartiers d'une ville. Et après s'être plongé dans diverses missions de construction, il est temps pour nous de se construire un avis béton, enfin de donner notre avis.

Trailer du jeu

Construction Simulator est, comme son nom l'indique, une simulation de construction, où l'on va devoir prendre le contrôle de nombreux engins de travaux, pour effectuer des petits boulots, afin de gagner sa vie dans sa toute nouvelle entreprise. Dans ce jeu, on va donc conduire des pelles hydrauliques, des grues, des chargeuses, et bien d'autres engins, de marque telles que Liebherr, Meiller, BELL et bien d'autres. Des marques déjà familières de la franchise Construction Simulator. Au total, une petite d'une dizaine de variétés de véhicules, pour plus de 80 engins à manier, pour plus d'une centaine de travaux.


Avant de se lancer dans cette simulation, on va devoir commencer par la création de sa société, et de son personnage. Pour ce dernier, comme on ne verra jamais notre personnage, mis à part lors de certaines discussions, on devra simplement choisir entre les 6 personnages disponibles. Pour notre profil, il faudra également choisir entre l'une des 6 couleurs. Après avoir terminé son personnage, on va pouvoir choisir son nom ainsi que celui de notre entreprise. Ensuite, on pourra modifier quelques paramètres pour rendre notre expérience plus réaliste ou plus simple. Le temps de la durée du cycle financier, les infractions routières, et les commandes hydrauliques. Une fois notre profil créé, et notre partie personnalisée, tout sera enfin prêt pour commencer l'aventure dans une contrée du Canada.

Avant de commencer à faire de nombreux travaux dans cette petite ville au Canada, on va devoir faire un premier contrat qui servira de tutoriel. Pendant ce petit contrat, on va apprendre à maîtriser notre premier véhicule, ainsi que son équipement. Après quelques travaux simples à réaliser, on va enfin pouvoir gérer notre entreprise. Comme dans les autres jeux de Construction Simulator, on va avoir plusieurs types de travaux à travers différents contrats. On va avoir des travaux simples où il faudra simplement déblayer une route, ou faire quelques petites constructions. Et on va avoir des travaux spéciaux, un peu plus imposants, où il faudra construire un camp ou autre lieu demandant plusieurs étapes, souvent très longues.


Quel que soit le type de contrats, notre but sera le même, effectuer plusieurs travaux, étape par étape, avec les véhicules demandés, afin d’en venir à bout. Plus le contrat sera long, plus on gagnera de l'expérience et de l’argent. Mais les longs contrats demanderont aussi une maîtrise parfaite de chaque engin. Car pour terminer les plus gros chantiers, il faudra souvent utiliser 3 ou 4 types d’engins différents. Et comme dans les autres jeux de la franchise, en solo, ce sera difficile d’y venir à bout en quelques minutes. Heureusement, un mode multijoueur permettra de se lancer dans une carrière plus aboutie, avec de nombreux travaux à effectuer en équipe.

Plus on va progresser dans l'aventure, plus on va gagner de l'expérience. Pour chaque nouveau niveau, on va prendre un point de compétences qui permettra de débloquer l'une des compétences pour notre personnage, qui servira à recevoir plus d’argent à la fin d’un contrat, ou d’améliorer ses compétences commerciales ou d’entretien. Mais terminer des contrats ne servira pas seulement à gagner de l'expérience. Cela permettra aussi d'augmenter le niveau de son entreprise. Et plus on va enchaîner les contrats, plus notre entreprise va avoir de l'importance. Ce qui nous permettra de débloquer les deux autres quartiers de la carte.


L’argent accumulé lors des contrats servira à acheter de nouveaux véhicules pour notre parc automobile. Ces engins nous seront très utiles pour effectuer les diverses tâches qu’on l’on aura au cours de notre aventure. Il faudra souvent passer au magasin pour en acheter de nouveaux. Et parfois, le compte en banque ne suivra plus. Il faudra donc négocier un prêt avec la banque, pour pouvoir continuer à travailler. Sinon, il suffira simplement de louer ses véhicules, au lieu de les acheter. Ce qui réduira les dépenses. Mais avant de pouvoir contracter un crédit, il faudra que notre entreprise soit de niveau 5 minimums. Plus l’entreprise sera importante, plus la banque prêtera de l’argent. On pourra aussi se servir de l’argent pour améliorer les locaux de notre société. Ce qui nous donnera certains avantages.

Une fois lancé dans Construction Simulator 4, on a du mal à le lâcher. Le jeu propose de nombreux travaux. Ce qui fait qu’on fait rarement deux fois de suite les mêmes. Rénover un moulin à eau, creuser des trous avec une pelle hydraulique, livrer divers matériaux avec un camion. Aplatir un sol avec un compacteur. Déplacer des charges lourdes avec une grue. Les contrats sont divers et variés. Et on prend plaisir à les enchaîner. Surtout pour y découvrir les différents types d’engins à contrôler. Chaque engin a le droit à petit didacticiel, afin de comprendre son fonctionnement. Et si en cours de route, on se sent un peu perdu, on a toujours quelques indications sur l’écran, pour nous rappeler comment utiliser le véhicule et son outil. Au début, la prise en main est assez difficile. Mais une fois qu’on a le coup de main, et qu’on commence à maîtriser les engins, on accomplit toutes nos tâches assez facilement.


Construction Simulator 4 est une simulation qui prend du temps, et qui demande une bonne dose de patience. Surtout au début, lorsqu'on est seul. Prendre en main les machines est parfois un vrai casse-tête. Et on a du mal à imaginer l'aventure sur mobile avec une jouabilité 100% tactile. Car sur la Nintendo Switch, même s’il y a quelques fonctionnalités tactiles, on préfère jouer avec les joy-con. Car l'expérience est plus authentique et agréable.

Comme les autres jeux de la franchise, Construction Simulator 4 est un très bon jeu de simulation de chantier. On y retrouve de nombreux véhicules, très bien modélisés. Et offrant des mécaniques assez réalistes. Mais sur la Nintendo Switch, le jeu est loin d’être aussi immersif que sur une version PC. Les décors ont du mal à charger. Il y a de nombreux bugs et ralentissements. Et parfois, le jeu crash sans raison après un gros freeze de l’écran. Certes, la Nintendo Switch a l’avantage d’être portable. Ce qui rend Construction Simulator 4 agréable. Mais les nombreux bugs n’aident en rien à l’appréciation du titre. En espérant qu’un patch Day One vienne corriger le plus gros des soucis, pour que l’on puisse pleinement profiter de cette simulation.


Malheureusement, les bugs ne sont pas les seuls soucis de Construction Simulator 4. L’OST, ainsi que les bruitages, sont extrêmement répétitifs. Et au fil des heures, on va commencer à saturer. Surtout avec la musique qui va se répéter en boucle. De plus, en mode portable, le jeu va être très gourmand. Et après seulement 2 petites heures, la batterie sera déjà vide. Gâchant un peu la soirée travaux cocooning.


Pour conclure, Construction Simulator 4 est un nouvel opus qui tient ses promesses. Parfaitement adapté pour la Nintendo Switch, cet opus nous propose de nombreux contrats, divers et variés, et un très beau parc automobile, aux engins très bien modélisés. Certes, on est très loin d’une version PC de Construction Simulator. Mais dans l’ensemble, si on met de côté les différents bugs rencontrés, et les petits soucis de batterie et de musique, Construction Simulator 4 est une version portable réussie, extrêmement plaisante à jouer, et qui permet de nous occuper pendant des heures, sans jamais s’ennuyer.


187 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...