• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] The Ambassador: Fractured Timelines


Disponible depuis le 13 août sur steam, The Ambassador: Fractured Timelines est un petit jeu indépendant développé par tinyDino Games, et édité par The Quantum Astrophysicists Guild, où vous contrôlez Gregor, une jeune recrue de la Communauté éternelle, et un Ambassadeur du temps, qui va devoir trouver le responsable de la destruction de la capitale, et restaurer Tamaris. Une mission loin d'être simple. Mais nous l'avons accompagné dans sa quête, pour conter son aventure. Voici notre récit.

A La Découverte de The Ambassador: Fractured Timelines

The Ambassador: Fractured Timelines est un jeu de shoot croisé, avec un contrôle sur le temps. Dans ce jeu, on incarne Gregor, qui va apprendre à utiliser son pouvoir de contrôle du temps, pour trouver le responsable de la destruction de la capitale de la communauté éternelle. Pour cela, il va devoir traverser les cinq environnements du vaste monde de Tamaris.


Avant de commencer l'aventure de Gregor, il faudra choisir la difficulté du jeu. Il est possible de mettre en difficulté "assisté", pour les débutants. Ou "normal". Une fois le jeu terminé, le mode horde se débloque, permettant un nouveau défi plus corsé, pour ceux qui souhaiteraient se relancer dans le jeu. Une fois le choix effectué, l'aventure commence. Enfin presque. Le jeu propose un premier niveau en guise de tuto, permettant d'apprendre les commandes. Elles sont assez simples, même si la jouabilité manette laisse à désirer. Avec l'un des joysticks, il faudra bouger l'axe d'attaque du personnage. Tout en se déplaçant avec l'autre. Pour se battre, Gregor possède des armes de mêlée, dont certaines peuvent être lancées. Et une baguette magique, pour les attaques à distance. Mais surtout, il a le pouvoir d’arrêter le temps, pendant quelques secondes. Une fois les commandes de bases acquises. L'aventure commence vraiment.

Le jeu est séparé en plusieurs niveaux, où il faudra pour chacun d'eux, tuer tous les ennemis, avant de passer le portail pour le niveau suivant. Rien de plus simple. Parfois, à la fin du monde la plupart du temps, il faudra juste vaincre un boss. Il y a une cinquantaine de niveaux dans The Ambassador: Fractured Timelines. Qui se déroulent dans des décors variés. Forteresse. Montagnes. ou encore foret.


Quand on avance dans The Ambassador: Fractured Timelines, on se dit que le jeu est simple. On élimine les ennemis qui nous barrent la route. On récolte quelques viandes pour se soigner. On récupère des nouvelles armes plus puissantes ou rapides. On utilise à bon escient notre pouvoir pour arrêter le temps. Tout ça sur des niveaux qui ne durent que quelques secondes. Mais plus on avance, plus on se rend compte que The Ambassador: Fractured Timelines est un jeu extrêmement punitif. Tout d'abord parce que la mort vous fait recommencer tout le niveau, même si c'est le dernier ennemi qui vous tue. Certes, quand il n'y a que 10 ennemis. Et que le niveau est petit, ça ne pose aucun problème. Mais quand on perd bêtement, car un archer nous plante une flèche de l'autre côté d'une rivière, en mode ninja. Ou par un ennemi qui est très loin de vous. Ça devient très vite énervant. Mais c'est le défi qu'offre The Ambassador: Fractured Timelines. Surtout qu'il est impossible de rusher les niveaux. Car dans le jeu, il y a une vingtaine de journaux cachés, qui racontent l'histoire de Tamaris. Donc, pour connaitre un minimum l'histoire de cette terre. Il faut fouiller un peu partout, quitte à se prendre un piège, qui nous obligera à recommencer à 0.

The Ambassador: Fractured Timelines n'est pas un mauvais jeu en soi. Il utilise juste un système de prise en main désagréable. On aurait préféré un véritable petit jeu d'aventure, avec un contrôle basique, sans ce système de tir axé via un joystick. Pour nous, c'est l'un des pires systèmes de jeu qui existent. Car il n'y a rien de précis dans ce système de visée. Surtout quand on utilise une manette. Bien entendu, avec la souris, ce n'est pas la même chose. C'est tout de suite plus simple. Mais parfois, même si on est sur PC, on aime être tranquille avec sa manette.


Le jeu est entièrement en Pixerlart. Donc pour le coup, il n'y a pas grand-chose à dire. Les environnements restent agréables à visiter. Et certains ennemis, comme les boss, sont vraiment très réussis. Le bestiaire aussi est assez varié. Et il change quasiment à chaque nouveau lieu. Il y a aussi les nombreuses armes à découvrir dans le jeu. Permettant de varier un peu le gameplay. Et même si ça reste tout de même très basique. Ce petit jeu indépendant essaie de proposer du contenu, pour varier un peu les plaisirs en jeu. Et surtout éviter la redondance. Le seul bémol, c'est la musique qui donne l'impression de se répéter sans arrêt. Après seulement 1 heure de jeu. On en a déjà marre.

Pour conclure, The Ambassador: Fractured Timelines est un petit jeu sympathique, qui trouvera son public chez les fans d'Enter the Gungeon, et autres jeux du genre, qui offrent du défi à chaque niveau. Et même si le jeu propose un mode assisté, qui perd un peu son intérêt, il reste assez difficile à prendre en main pour les débutants. Et beaucoup n'auront pas la patience de s'aventurer trop loin dans le jeu, à cause d'un système de combat parfois trop punitif.


113 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now