• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Dark Devotion


Disponible sur Steam depuis le 25 avril 2019, Dark Devotion est un Soul-Like en 2D qui pourrait être comparé à Dead Cells et Death's Gambit réuni. Dans cette aventure développé par Hibernian Workshop, et édité par The Arcade Crew, on y incarne une jeune héroïne qui va mettre à l’épreuve sa foi de templier. Voici notre test.

A La Découverte de Dark Devotion

Dark Devotion est un jeu d'aventure en 2D, qui ressemble dans l'idée, aux jeux du studio FromSoftware. Dans ce Souls-like en 2D, on y incarne une jeune templier, qui est amené à explorer un temple rempli d'ennemi. Le but principal du jeu, c'est d'explorer cette mystérieuse citadelle, et d'y tuer les boss qui se cachent. Mais pour cela, il faudra ouvrir les nombreux passages des diverses pièces. Pour y arriver, il faudra utiliser votre foi de templier. Cette foi se gagne en tuant les nombreux ennemis qui vous bloqueront la route. Mais ici, pas question d'explorer comme vous désirez les divers lieux de ce temple. Car cette héroïne ne saute pas. Alors une fois que l'on descend dans un endroit, impossible d'y remonter. Les donjons sont souvent des descentes vers l'enfer.

Quand on commence Dark Devotion, on explore dans un premier temps ce temple. Notre héroïne qui voit de nombreux templiers sur son chemin, s'arme de bravoure pour les aider. Mais après un combat acharné contre un monstre répugnant. Cette dernière trouve la mort. Mais ce n'est pas son heure. Et elle se réveille au refuge des impurs, avec quelques survivants.

Cet endroit est le point de départ de tout. On y trouve le donneur de quête, la bibliothèque des impurs, le forgeron, divers donjons, un arbre à talent, et une drôle de stature, qui a l'air de représenter les boss déjà vaincu . Chaque fois que la mort nous frappera, on repartira d'ici. Mais contrairement aux autres jeux du genre, on peut mourir autant de fois que l'on souhaite. On perd seulement les divers équipements que l'on a pu trouver dans les donjons, enfin presque tous. Certains des équipements pourront être de nouveaux forgés avant de repartir à l'aventure. La plupart du temps, c'est les armes assez rare, comme les loots de boss, qui ne se perdent pas.

Quand on rentre dans un des donjons, le but premier sera de trouver le boss du lieu, et de le vaincre. Mais il faudra aussi y récupérer des pages, des lettres, et autres objets, qui raconteront l'histoire de Dark Devotion. Notre héroïne peut porter deux sets d'armes, qui se switchent très rapidement. Le jeu propose de nombreuses armes, comme des arcs, épées, couteaux, magies, ou des armes lourdes comme des grosses haches. Ceci permet d'adapter chaque joueur à son style d'arme de prédilection. Bien sûr, les armes lourdes sont plus lentes, mais font 3 fois plus de dégât. Elles sont donc primordiales à la survie. Lors des combats, on ne peut qu'attaquer, et esquiver. Et comme pour Dark Souls, il faudra faire attention à son endurance, pour ne pas mourir bêtement.

Les divers donjons du jeu regorgent de coffres, ou petites caisses, comprenant des objets de soins, ou de réparations d'armure. Dans Dark Devotion, on ne peut qu'en porter 4. Il faut donc faire très attention à ce qu'on ramasse. Il y a aussi de l’équipement, qui permet de monter un peu ses stats. Lors des explorations, on y découvre aussi de nombreuses stèles, qui permettent de prier pour reprendre de la vie, ou tout simplement ouvrir des passages grâce à la foi. Et pour finir, un portail, ramenant au refuge des impurs, peut être aussi activé dans les divers donjons. Ceci permet de reprendre un donjon, sans le recommencer à zéro, une fois mort.

Dark Devotion est extrêmement punitif. En plus de proposer des combats qui se gagnent souvent grâce à la maîtrise de l'esquive, les donjons sont rempli de pièges qui savent surprendre, même le joueur le plus aguerri. Et c'est souvent à cause des pièges, que l'on trouve la mort. Mais comme ce n'est pas des donjons qui se génèrent aléatoirement, il faudra juste se rappeler dans l'endroit où il était pour éviter de se faire de nouveau surprendre.


Le temple regorge de diverses maladies, et malédictions. On est souvent empoissonné, blessé, ce qui ne nous arrange pas vraiment. Car nous avons déjà très peu de vie, mais quand la maladie nous attaque, on ne survie pas bien longtemps. Il faut espérer trouver une stature pour prier, et recevoir une bénédiction, qui nous sauvera ... ou pas.

La direction artistique, malgré son côté sombre et oppressante, et vraiment magnifique. Et même si on a des graphismes pixelisés, le jeu est magnifique. La bande-son, qui est aussi sombre que le jeu, se démarque lors des phases de boss. Mais nous stresse encore plus que d'habitude. D'ailleurs, en parlant des boss, on regrette le manque de charisme de ces derniers, même si les combats nous donnent du fil à retordre. Ils ne sont pas vraiment atypiques. Et c'est dommage.

Pour conclure, Dark Devotion est un jeu vu et revu de nombreuses fois dans le catalogue indépendant. Mais il a ce petit plus qui nous fait accrocher à son atmosphère. Pour venir à bout de ce jeu, il faudra beaucoup de courage, et de patience. Car il y a toujours quelques choses à faire dans Dark Devotion, surtout si on veut comprendre l'histoire. Un jeu qui rend facilement accro, et qu'on ne peut que recommander.


155 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now