• Couple of Gamer

[Test Express][Playstation 4] Leisure Suit Larry Wet Dreams Don't Dry


Attention les filles, le dragueur le plus séduisant des années 80 débarque au 21e siècle. Et ça va faire mal. Larry Laffer célèbre protagoniste du jeu Leisure Suit Larry n'avait plus donné signe de vie depuis les années 1990, avec le dernier jeu officiel Leisure Suit Larry VII : Drague en haute mer. Il y a bien eu quelques spin-offs très bizarres dans les années 2000, avec Leisure Suit Larry: Magna Cum Laude et Leisure Suit Larry: Box-office Bust. Mais ce n’était pas vraiment des jeux qui mettaient en valeur notre cher Larry Laffer. Disponible depuis novembre 2018 sur steam, et le 13 juin sur Playstation4 et Nintendo Switch, CrazyBunchet Assemble Entertainment, ont fait revivre l'homme à l'esprit le plus mal placé de tous les temps, pour un nouvel épisode loufoque, mais parfait. Voici notre test.

A La Découverte de Leisure Suit Larry Wet Dreams Don't Dry

Leisure Suit Larry Wet Dreams Don't Dry est un jeu Point & Click d'aventure pour adultes, qui met en scène le célèbre Larry Laffer, un ancien informaticien, arrivé à Lost Wages il y a maintenant quelques années, pour draguer un maximum de femmes. Et dont les propos sont plus que douteux, comme sa manière de draguer.

Dans ce nouvel épisode, notre cher Larry Laffer fait un bon dans le temps. Et passe des années 80 qu'il a tant connus, aux années 2018. Une époque totalement différente de la sienne, où la technologie a pris le dessus en matière de drague.

Leisure Suit Larry Wet Dreams Don't Dry se déroule donc dans la ville de Lost New Wages, la célèbre ville qu'il la fait connaitre en 1980. Il va y découvrir la technique des smartphones, les Hipsters, les influenceuses, les cosplayeuses ... en clair, tout ce qui existe de nos jours dans la vie réelle. Son arrivée ne passe pas inaperçu. Il découvre dans les toilettes du Lefty's, un téléphone bizarre qui parle. Un bijou technologique, qui lui demande de le ramener à son créateur, au siège social. Une fois au siège social de prune, la marque du téléphone, qui ressemble étrangement à la fameuse pomme croquée. Il fait la rencontre de la femme de sa vie, Faith, qui lui dit que pour pouvoir avoir un rencard avec elle, il lui faudra un score de 90 sur Timber, la plus célèbre application de rencontre.

Il va donc se lancer dans une quête aux points à travers tout Lost New Wages, pour finir au lit avec la somptueuse Faith. Mais cette aventure ne va pas être si simple que ça. Car dans un premier temps, son charme des années 80 ne plaît pas vraiment aux femmes. Mais en plus de ça, les gens ont des habitudes très bizarre en 2018.


Pendant plus d'une dizaine d'heures de jeu, Larry Laffer va faire la rencontre de divers personnages, rencontrés ou non sur Timber, qu'il aidera tant bien que mal à résoudre leur problème du quotidien, mais à sa manière. Comme tout Point & Click qui se respecte, il faudra donc ramasser de nombreux objets, qui traînent un peu partout dans les différents lieux du jeu. Faire des combinaisons d'objets, et résoudre les énigmes qui nous bloquent la route. On y fait beaucoup d'aller-retour, mais ce n'est pas pour autant qu'on s'installe dans une routine.

Ce qui fait le charme de ce nouvel épisode, c'est la manière dont il a été pensée. Leisure Suit Larry Wet Dreams Don't Dry est un reboot sans vraiment en être un. Il y a tellement de clin d'oeil des anciens épisodes, qu'on n'a pas l'impression que ça fait 20 ans que Larry n'avait pas donné signe de vie.

L'humour cru est toujours omniprésent dans Leisure Suit Larry. On a affaire à un dragueur lourd, qui ne pense qu'àça, et que ne souhaite qu'une chose, coucher. Mais comme les années ont passé, c'est devenu difficile de choquer les filles, ou même les garçons. Et donc, ce nouvel opus va plus loin en ce moquant de tout. Les influenceurs, les Hipsters, Apple, le sexe, et même Donald Trump. Tout le monde en prend pour son grade. Il n'y a aucune limite dans ce nouveau Larry. Et qu'on se le dise, ça fait du bien de pouvoir rire de tout dans un jeu vidéo.

Certaines scènes sont parfois très coquasse, voire plus. Mais Larry Laffer qui ne sort pas son grooooooos ... sens de l'humour, ce n'est pas Larry. Et en plus, il en a un gros, qu'il aime montrer à toutes les femmes qu'il croise. Ce n'est donc pas un jeu à laisser à la portée des enfants. Bien sûr, certaines scènes seront réservées aux fans de la Saga. Et ceux qui découvriront le monde de Larry pour la première fois, ne comprendront pas toujours ce que Larry essaye de dire. Il y a énormément de référence aux anciens jeux de la saga, mais aussi à d'autres jeux vidéo, ou autres. On peut y apercevoir D-Va d'Overwatch par exemple. Mais on ne va pas tous les faire. On préfère vous laisser les découvrir.

La direction artistique de ce nouveau Larry est magnifique. Tout est dessiné à la main. C'est coloré, lumineux, et rétro en même temps. Car oui, Leisure Suit Larry Wet DreamsDon't Dry nous permet de vivre un voyage à travers le temps. Et on se retrouve, pendant un court instant, dans Leisure Suit Larry: In the Land of The Lounge Lizards, le premier épisode de la franchise. La liaison est vraiment très bien faite. Et la jouabilité fait un saut de 20 ans aussi. Le jeu manque peut-être un peu de musique qui met vraiment dans l'ambiance de Larry, sauf si on met pause.

Pour conclure, Leisure Suit Larry Wet Dreams Don't Dry est le retour réussi de Larry Laffer. Une écriture au top, pour une nouvelle histoire intrigante, et hilarante de Larry. Des énigmes farfelu, et très drôle. Une direction artistique somptueuse, qui nous fait oublier les anciens opus. Un Larry toujours aussi chaud lapin. Des personnages stéréotypés parfaits. En fait, tout y est dans ce nouvel épisode. Bien sûr, il faut aimer ce genre d'humour, et connaitre un minimum la personnalité de Larry, pour ne pas être choqué. Pour les fans de la saga, c'est un épisode à ne pas louper, qui vous fera rire du début à la fin. Pour les autres, si vous avez un tant soit peu d'humour, vous prendrez plaisir à découvrir cette aventure de Larry Laffer.


200 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout