• Couple of Gamer

[Test][Epic Games Store] Godfall


Premier jeu Playstation 5 dévoilé, tout le monde attendaient avec impatience Godfall, le jeu développé par Counterplay Games et édité par Gearbox Publishing. Véritable claque visuelle lors des premiers trailer de gameplay, il ne restait plus qu'à savoir si le lancement de la Next-Gen serait une réussite, avec cet action-RPG les plus ambitieux visuellement. On a donc parcouru le monde D'Aperion, pour voir ce que Godfall avait vraiment dans le ventre. Verdict ? Parfois, les graphismes époustouflant ne font pas tout.

A La Découverte de Godfall

Tueur de dieux !

Il est assez difficile de comprendre ou de raconter l'histoire qui se cache derrière Godfall, tellement la narration est faible sur ce titre. Mais, si on doit reprendre le contexte qui est mis en scène, c'est l'histoire de deux frères, Macros et Orin, qui se font la guerre. L'un deux, Macros, le plus puissant des deux, va laisser pour mort Orin. Et va tout faire pour devenir encore plus puissant. Et c'est là qu'on intervient. Dans le jeu, on va contrôler Orin, qui, guidé par le septième oracle, va tout faire pour vaincre Macros, et empêcher que le monde sombre dans l'apocalypse. Une histoire simple, mais très mal racontée. Et c'est l'un des premiers points faibles de Godfall.


Après un petit tutoriel sur les bases du jeu, en plein temple de Solforge, on va faire la rencontre de ce fameux septième oracle, qui va nous demander de réaliser quelques quêtes, afin de devenir plus puissant que Macros. Et ainsi, avoir une chance de le vaincre. Le but du jeu est donc de gagner un maximum de niveaux et de loot, pour être sûr d'avoir la puissance nécessaire d'affronter Macros. Pour cela, on devra voyager à travers trois royaumes, la Terre, l'Eau et L'Air, tous reliés par une tour centrale, qui servira d'épreuves et de zone finale pour l'ultime chapitre du jeu.

Chaque zone est composée de plusieurs missions. Dans un premier temps, il y a les missions principales, celles qui demanderont des sceaux d'éléments pour y accéder. Ces missions permettent d'avancer dans l'histoire du jeu, et atteindre au plus vite le boss final. Mais pour cela, il faudra récupérer des sceaux. Ces derniers se trouveront dans les autres missions du jeu. Il y a les missions de chasse, qui consisteront à vaincre un ennemi redoutable. Les missions uniques. Et une fois les missions principales terminées, les boss. Chaque mission rapporte des récompenses qui serviront à améliorer son équipement, ou à créer l'une des 12 armures de Valorplate. Mais on y reviendra juste après.


Même si les lieux des missions sont vraiment magnifiques à explorer, on ne peut pas dire qu'on s'y amuse. Car, même si on tente de fouiller le moindre recoin, à la recherche de coffre, ou tout simplement pour gagner un peu d'expérience en tuant les monstres, les lieux manquent cruellement de vie. Les ennemis sont toujours regroupés dans certaines zones, ce qui fait que le reste du temps, on se balade librement, sans se faire attaquer. Ce qui rend Godfall très vite ennuyant. C'est dommage, car le jeu avait de quoi nous surprendre. Et comme les missions sont toujours les mêmes, tuer des ennemis, briser des voiles, tuer des ennemis, ramasser du loot et tuer des ennemis plus gros. On ressent très vite une certaine répétitivité dans les actions.


Pour venir à bout de Godfall, il faut compter une dizaine d'heures, si on se concentre uniquement sur l'ascension de la tour et les quêtes principales. Mais le côté loot prendra très vite le dessus, nous obligeant à farmer un peu, pour être sûr de ne pas bloquer sur un boss, ou un niveau. Pour ceux qui aiment faire évoluer leur personnage au maximum, il faudra compter une trentaine d'heures. Surtout si on veut acheter toutes les armures du jeu. Il faudra farmer et encore farmer, pour récupérer toutes les ressources nécessaires.

Les chevaliers du Zodiaque ?

Même si l'aventure est un peu fade, Godfall nous offre de sublimes combats, surtout contre les boss. Mais pour être sûr d'être à la hauteur, il faudra se préparer. En combat, Orin utilise des attaques normales et puissantes pour frapper les ennemis. Les attaques puissantes serviront surtout de brise-ame. En fait, en attaquant de façon normale un ennemi, on ne lui retire pas vraiment sa vie. Et pour vraiment tuer un ennemi, il faudra enchaîner les attaques normales, avant d'effectuer une attaque puissante, qui lui retirera le reste de sa vie. Bien sûr, il est aussi possible de parer certaines attaques ennemies, avec son bouclier. Cette base de combat est facile à maîtriser. Mais plus on avance dans le jeu, plus on débloque de nouvelles techniques. Certaines utiliseront les armes. D'autres le bouclier. Il y a aussi une capacité spéciale, la colère d'Archon, qui peut-être utilisé une fois l'attaque prête.

Pour devenir plus puissant, il faudra continuellement trouver les meilleures armes et équipements. Pour cela, rien de compliqué, il y a de nombreux coffres, défis, et quêtes secondaires, qui feront tomber du loot. Sans oublier les ennemis, qui parfois, feront tomber aussi quelques objets supplémentaires. Chaque arme et équipement pourront être améliorés dans la forge de la salle du septième oracle. Mais pour cela, il faudra récupérer quelques ressources, qui se trouveront un peu partout dans les zones du jeu. Comme tout RPG, on gagne de l'expérience après chaque ennemi vaincu. Puis on monte de niveau, une fois assez d'expérience accumulée. Un niveau permet de gagner un point de compétences, utilisable dans l'arbre à compétence. Ce dernier propose principalement des améliorations passives, qui permettent d'augmenter la puissance, l'esprit et la vitalité. Mais parfois, on y débloque aussi de nouvelles techniques. Il y a 50 niveaux au total. Ce qui fait 50 points de compétences à récupérer. Ce qui ne remplira jamais tout l'arbre à compétences. Heureusement, il est possible d'en trouver en explorant, ou d'en gagner lors de certaines missions. Il y a aussi un système d'amplification, pour améliorer son valorplate. Tout ceci aura un impact sur les attributs de notre héros. Mais ce n'est pas tout.

Dans Godfall, il est possible de créer 12 armures, appelées Valorplate. Ces armures auront tous leurs propres attributs. Chaque Valorplate aura son propre attirail, qui sera possible de copier coller d'un autre Valorplate, et son propre système d'amplification. Et bien sûr, les techniques et la colère d'Archon seront propres à chaque armure. Pour les créer, il faudra des ressources. Dans un premier temps, des cœurs de Valorplates. Puis selon l'armure, une autre ressource supplémentaire. Ces ressources sont assez simples à récupérer, en fouillant un peu les lieux de missions. Les valorplates nous font penser un peu aux Warframes du jeu du même nom. Sauf que cette fois-ci, la sélection d'un valorplate sera purement visuelle. Car même une armure qui parait lourde, se déplacera comme une armure légère. Et les attaques et les armes seront identiques d'un Valorplate à un autre. Inutile de fabriquer les 12 valorplates pour terminer Godfall. Mais c'est toujours intéressant de les avoir en notre possession, pour découvrir leur colère d'Archon.

Quand Dieu te met une claque !

Avant d'en terminer avec Godfall, on va revenir sur l'un des aspects les plus importants aux yeux de tous, les graphismes. De ce côté, on ne peut que rester bouché-bé par la claque visuelle. Les différents mondes sont à couper le souffle. Chaque nouvelle zone nous met une claque si forte, qu'on a l'impression que c'est Dieu lui-même qui nous la donne. C'est brillant, coloré, détaillé. On a enfin notre première expérience Next-Gen. Et sur PC, c'est sûrement l'un des jeux les plus époustouflants qu'on est pu voir ces derniers mois. De plus, on ajoute à ça les sublimes armures du jeu, et les magnifiques combats de boss. Tout ceci avec une optimisation parfaite, sans l'ombre d'un petit coup de l'un. Le jeu tourne à plein régime. Et ça fait bien longtemps qu'un jeu, sans patch Day One, réussi à nous mettre K.O au premier regard. On a beau chercher la petite faute graphique, cachée dans une pierre, sur une feuille ou autres. On ne la trouve pas. La résolution 4K fait ressortir toute la beauté du jeu. Nous faisant oublier le manque d'histoire.


Le jeu nous propose aussi une très belle bande-son, qui se marie parfaitement bien avec l'ambiance générale du jeu. On regrette tout de même le manque de doublage français, qui aurait pu être un plus.

Tomber de haut !

Pour conclure, Godfall est la claque Next-Gen qui permet d'imaginer un avenir radieux dans les prochains mois à venir. Malheureusement, même s'il nous surprend à chaque nouvelle mission, avec ces lieux somptueux, qui nous mettent une claque aller/retour. L'histoire est tellement inintéressante, qu'on ne s'amuse pas comme on l'espérait. Certes, le système d'évolution de son personnage est très bien pensé. Et le farming aurait pu vraiment être sympa, si le monde de Godfall était plus varié et moins vide. Après quelques heures de jeu, l'effet de la claque visuelle disparaît, laissant sa place à l'effet de répétitivité, qui nous ennuie plus qu'il nous amuse.


  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now