• Couple of Gamer

[Paris Games Week] Retour sur nos 6 jours de folie

Mis à jour : 26 sept. 2019


Du 25 au 30 octobre 2018, a eu lieu la 9e édition de la Paris Games Week, le plus grand salon de jeux vidéo en France. Entre la soirée "avant première" et 5 jours à courir partout, on vous dit tout sur nos folles journées à Paris.


Cette année, et pour la 3e année consécutive, nous nous sommes rendu à Paris, fin octobre pour assister à la Paris Games Week. Mais cette 9e édition fut un peu spéciale pour nous, car nous étions accrédités en tant que Presse-Web.

Une soirée pour bien commencer

Nous avons donc commencé notre séjour le jeudi 25 octobre, a 19h pour la soirée "avant première" autrefois appelé soirée presse. Nous avions quelques rendez-vous le jeudi, et on était impatient de rentrer dans l'enceinte du parc expo. Malheureusement, cette soirée du jeudi étant plus vraiment privée, sauf sur les stands des éditeurs pour le petit champagne et les petits fours, nous avons attendu presque 30 minutes a l'entrée du parc. Nous faisant louper un rendez-vous à 19h. C'est surement le gros souci à régler. On fera attention l'année prochaine, sauf si une solution est trouvée.

Pour cette première soirée, nous avons profité, entre deux rendez-vous, de certains jeux, mais on n'a pas vraiment eu le temps de faire ce qu'on voulait faire, car 4 heures, ça passe très vite. Cette première soirée était très agréable. On était en VIP chez Koch Media et Game One, deux stands avec une ambiance très amicale. Avec un service et un accueil plus que TOP. Face au stand Game One se trouvait une scène proposant un concert avec divers groupes et musiciens, qui ont su mettre l'ambiance jusqu'au bout de la nuit. Après avoir bien profité, il était temps pour nous d'aller dormir, pour être en forme a l'ouverture.

5 Jours fatiguant

Après un réveil difficile, on était prêt commencer cette 9e édition. En tant qu’accrédité presse Web, nous avons le droit à un accueil très agréable. Nous entrons par l'Hall 2.2, avec un vestiaire, tenu par des personnes toujours polies, souriantes et courtoises, et cela pendant 5 jours.

Une zone presse nous était réservée, pour pouvoir prendre des pauses, boire un petit coup grâce aux boissons gratuites proposées ou bien encore utiliser les ordinateurs. Des services presses très sympathiques, surtout quand on a besoin de consulter ses emails. Cette zone propose aussi un accès Wi-Fi à haute vitesse, qui n'est pas négligeable, car c'est assez difficile d'avoir un peu de réseau dans le parc expo. Ce lieu fut aussi utilisé lors de notre interview avec le Game Director de Just Cause 4 ( voir l'article).

Pendant cette 9e édition, nous avons testé peu de jeu, car nous avions déjà presque tout vu lors de la Gamescom, et surtout, énormément de jeux étaient déjà disponibles. Heureusement Days Gone, la future exclue de Playstation, était présente. Permettant aux joueurs de le découvrir, malgré son report.

Quand on fait la Gamescom 2 mois avant, il est difficile d'oublier la démesure des stands, et mise a part Fortnite qui avait un stand quasi équivalent, le reste paraissaient petits. Mais l'ambiance était là. C'est ce qui fait un peu la magie de la Paris Games Week, les animateurs savent mettre le feu, et rester en forme toute la semaine. Le Hall 1 était souvent rempli de monde, et Metro Exodus etait surement le jeu qui attirait le plus la foule. Le stand Nintendo aussi a réussi à attirer la foule, mais pas grâce à son ambiance bien trop molle, mais plus par la possibilité de tester Pokémon Let's Go et Super Smash Bros Ultimate.


Dans le Hall 2, le côté enfant a su trouver son public, surtout le week-end. Et on voyait les parents se prêter aux jeux avec leurs petites têtes blondes. Les autres stands, une fois de plus, n'ont pas souvent trouvé preneur, malgré l'ambiance. Dommage, car certaines écoles ou associations méritent d’être connu.

Le Hall eSport situé encore une fois dans l'Hall 3 fut le théâtre de très belles compétitions R6S ou Trackmania. Le public a su se faire entendre en supportant leurs joueurs préférés.

Pour nous, cette Paris Games Week était synonyme de retrouvailles et de nouvelle rencontre. On en a profité pour revoir les collègues de ce magnifique monde qu'est le jeu vidéo. Permettant de passer des moments inoubliables. On a pu aussi rencontrer certains de nos interlocuteurs avec qui on a l'habitude de communiquer par mail ou par téléphone, et ça fait toujours plaisir de mettre un visage sur un nom. D'ailleurs, on en profite pour dire à toutes les personnes qu'on a vue de chez Playstation, Xbox, Bandai Namco, Koch Media, Lu6.1, Square Enix, Ubisoft, Konix, Logitech G, Indie Garden, Made in France et l'Esix, vous êtes tous formidables. En fait, c'est ça qui fait le charme de la Paris Games Week, le fait d’être dans cette famille géniale, avec qui on peut rire, parler et passer des moments inoubliables.

Pendant 5 jours, nous avons fait des allers-retours, et nos jambes ont eu du mal à s'en remettre. Et nous avons aussi été gâté par des multitudes de cadeaux de nos partenaires, mais aussi des studios.

Encore quelques progrès à faire.

Pour finir avec la Paris Games Week, on va revenir sur les défauts du salon, et même si on a déjà fait notre retour au SELL, on revient dessus car cela a une importance. Pour commencer la sécurité, certaines zones de l’entrée permettaient de pénétrer dans le parc expo via le Hall 2.2 sans payer. Des simples grillages bloquaient l'entrée, sans vigiles proches de cette zone. Nous avons vu plusieurs jeunes passer par cet endroit. Nous avons prévenu, mais on ne sait pas s'ils ont fait quelques choses.

Les PEGI étaient en partie respectés. Les stands interdisaient l’accès aux personnes n'ayant pas l'âge, sauf ... les youtubeurs, influenceurs, blogueurs. . Exemple sur Days Gone, un jeune de 17 ans a été refusé, normal car le jeu était PEGI 18. Mais à côté des jeunes accrédités "youtubeurs" de 15 ans ont été accepté, ce qui a causé incompréhension du jeune de 17 ans, et son énervement, et on le comprend. Ce n'est pas parce que nous avons une accréditation, que nous passons au-dessus du PEGI. De plus, ces derniers ont filmé le jeu, alors que c’était interdit.

L'autre souci rencontré, était sur le stand Nintendo. En tant qu'accrédité presse web, on nous a refusé l’accès, car ils avaient des consignes. Soi-disant, nous avions accès uniquement au stand Nintendo lors de la soirée presse. Une consigne plutôt drôle, sachant que lors de la soirée du jeudi, nous avons tous des plannings assez remplis.

A l'année Prochaine

Cette 9e édition fut réussie. le monde était au rendez-vous, l'ambiance fut comme toujours au top du top grâce à des animateurs toujours en forme. On se demande encore comment ils font. On regrette le manque d'exclusivité aux salons, et le manque de civilité des visiteurs, qui parfois nous empêchaient de réaliser nos rendez-vous. On ne dirait pas non à une zone reversée à la presse pour les rendez-vous, comme à la Gamescom, cela éviterait que les Devs, PR et autres se fassent voler leurs ordinateurs, ou encore finissent aspergé de coca. En tout cas, on se donne rendez-vous pour la 10e, du 30 au 3 novembre 2019, qui, on l’espère, s'annonce festive.


Pour ce qui est de nos previews sur les divers jeux et rendez-vous qu'on a eus, ils arrivent petit à petit sur le site. Alors, soyez à l’affût.

314 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now