• Couple of Gamer

Le Major de Counter-Strike bat son plein


Cela faisait deux ans que tous les fans de Counter-Strike : Global Offensive attendaient cela, et le moment est enfin arrivé. Le Major est de retour. Le Major, c’est tout simplement le plus prestigieux des tournois de la planète pour les joueurs de CS:GO, comme la Ligue des Champions pour les footballeurs ou les tournois du Grand Chelem pour les tennismen. A cause de la pandémie, celui qui devait se dérouler à Rio en 2020 avait été annulé, et la dernière édition datait donc de Septembre 2019 avec le StarLadder Berlin Major 2019. Cette année, le Major revient donc sur le devant de la scène avec le PGL Major Stockholm 2021 qui se déroule du 26 Octobre au 7 Novembre.


C’est donc en Suède que Counter-Strike revit enfin sur la scène Esport, et c’est un beau clin d’œil car c’était déjà dans ce pays scandinave, terre de nombreux champions du jeu, que le tout premier Major avait été organisé en 2013. A l’époque, le prize-pool était de 250 000 dollars. Cette année, pour la 16 ème édition du Major, il sera de 2 millions de dollars, un nouveau record.


Une compétition en 3 temps

Au total, ce sont 24 équipes qui ont réussi à accrocher une place qualificative pour ce glorieux tournoi, et notamment les équipes françaises Vitality et G2 Esports. Le Major se déroule en 3 phases, d’abord la phase The New Challengers Stage, où s’affrontent les 16 teams qui se sont qualifiées avec le moins de points glanés au fur et à mesure des différents tournois de calibre inférieur de l’année.


Les huit meilleures de ces seize-là rejoindront ensuite les 8 autres au statut protégé pour la phase The New Legends Stage. Il est à noter que les deux équipes françaises, très performantes et faisant partie des favoris, font partie des huit équipes protégées. Cette seconde phase se déroulera du 30 Octobre au 2 Novembre alors que la première phase a déjà démarré. Là-encore, le système sera un championnat à 16 équipes dont les huit meilleures se qualifieront pour la troisième et dernière phase.


Celle-ci s’intitule The New Champions Stage et change de format puisqu’on se retrouve là avec des matches à élimination directe au meilleur de 3 parties. Avec 8 teams qualifiées, on commence donc au stade des quarts de finale avant d’enchaîner avec les demi-finales et la finale. Ces matches se dérouleront dans l’Avicii Arena de Stockholm devant plus de 15 000 spectateurs, ce qui en fera l’évènement Esport avec le public le plus nombreux depuis le début de la pandémie, tous jeux confondus, comme un agréable retour à la normalité.

Déjà de belles performances

La compétition a donc d’ores et déjà commencé et n’a pas manqué d’offrir ses premières surprises, notamment du côté des Danois d’Astralis, qui sont tout de même les triples tenants du titre, ce qu’aucune équipe n’avait jamais réussi avant eux. Mais le fait que la team n’avait pas réussi à faire partie des 8 meilleures de l’année en disait déjà long sur le fait qu’Astralis post-pandémie n’était pas vraiment la même que pré-pandémie. Les Danois ont donc commencé leur tournoi par deux défaites face aux Copenhagen Flames et à Entropic avant de se reprendre face à GODSENT. Pour espérer atteindre la phase suivante, les vainqueurs des trois derniers Majors devront battre paiN Gaming, match pour lequel ils gardent la faveur des pronostics malgré leur déclin évident.


Une autre déception vient du contingent brésilien, pourtant le plus nombreux de ce Major avec 21 joueurs différents contre 20 Danois et 17 Russes pour les 3 nations les plus représentées. A l’exception de Rafael « saffee » Costa, tous les autres joueurs auriverde ont eu bien du mal à performer face aux joueurs européens et russophones. A l’inverse, les Danois de Copenhagen Flames, qui ont remporté leurs 3 premières rencontres sont la première bonne surprise de ce tournoi et devraient, sauf incident, accéder au deuxième tour pour affronter les grands favoris, et notamment les numéros un mondiaux de Natus Vincere. On aura pu également noter les performances hors-normes de quelques joueurs comme le Russe Aleksey « El1an » Gusev de la Team Spirit ou la surprise chinoise Zhenghao «DANK1NG» Lv de l’équipe TYLOO qui montre que la scène asiatique, absente de Counter-Strike : Global Offensive à l’inverse de la plupart des autres jeux Esport comme World of Warcraft ou Starcraft, est sur le bon chemin pour rattraper son retard face aux Européens et Américains.


S’il faudra attendre le 7 Novembre pour connaître les successeurs d’Astralis, il est déjà possible de suivre les rencontres se déroulant actuellement sur la chaîne Twitch d’1PV. Avec des pics à 600 000 spectateurs simultanés à travers le monde lors des deux premières journées de compétition, le retour du Major est pour l’instant clairement une réussite et devrait le rester jusqu’à son issue finale.

2 430 vues0 commentaire