top of page
  • Couple of Gamer

[CES 2023] Miraxess annonce le MiraDock


Le grand rendez-vous annuel de l’innovation numérique, le Consumer Electronic Show (CES) 2023, vient de s’achever à Las Vegas. La start-up Miraxess était présente pour porter les couleurs de la French Tech et présenter sa vision du numérique nomade et responsable, portée parses solutions pour transformer un smartphone en véritable PC. Les visiteurs du salon ont ainsi pu prendre en main le MiraBook, premier appareil de l’entreprise, et une nouveauté dévoilée pour la première fois sur le salon : le MiraDock.


Le MiraDock, mille milliards de mille PC

Discret terminal passif, qui transforme un smartphone en PC de bureau, le MiraDock rejoint l’écosystème Miraxess pour favoriser la convergence mobile. Il est en effet équipé d’une connectique généreuse pour se relier à un écran externe et des périphériques USB A et USB C, mais aussi un port Ethernet 1Gb/s. Sur l’avant, un port USB C permet de docker en un clin d’œil un smartphone ou une tablette compatible pour une expérience de bureau premium. L’appareil est d’ores et déjà disponible en précommande au prix de 139€ sur le site de Miraxess.

Le MiraDock, petit mais costaud

Le MiraDock vient ainsi compléter l’offre Miraxess, aux côtés du MiraBook, terminal lui aussi passif qui transforme, lui, un smartphone en PC portable via une simple connexion USB C. De plus en plus de smartphones et de tablettes sont compatibles avec les produits Miraxess, comme les appareils Samsung et le mode Samsung DeX. Le MiraBook est disponible sur le site du fabricant au prix de 499€.


Tout ce dont vous avez besoin est d'un téléphone

Depuis 2015, Miraxess s’interroge sur nos usages numériques et conçoit des appareils plus vertueux. Couplés à un smartphone, ils permettent en effet de réduire les émissions de CO2 de 56% et le coût d’acquisition de 70% par rapport à l’utilisation d’un PC classique. Dans un horizon proche, le smartphone sera ainsi le seul appareil dont les utilisateurs auront besoin pour tous leurs usages numériques. Ce dernier se transformera à volonté via l’écosystème d’appareils passifs Miraxess. Par ailleurs, ces terminaux ne présentent pas de faille de sécurité en eux-même, le seul appareil à protéger étant le smartphone.


Afin de faire rimer durablement informatique et sobriété, Miraxess ambitionne de devenir d’ici 10 ans un acteur majeur de l’électronique grand public et de déployer ses appareils auprès des particuliers après des premières intégrations réussies dans le monde de l’entreprise. Pour se faire, la start-up a récemment levé 2,5 millions d’euros pour se développer et a noué un partenariat industriel avec le groupe 2CRSI pour produire des appareils Made in France dès cette année dans le Grand Est. Un autre engagement fort de la start-up pour minimiser son impact environnemental avec une production de proximité.

250 vues0 commentaire
bottom of page