top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Nintendo Switch] Hokko Life


Après une année d'Early Access, le jeu de simulation de vie, développé par Wonderscope, et édité par Team17, Hokko Life, est officiellement sorti sur PlayStation, Xbox, Nintendo Switch et PC le 27 septembre. Mais après de nombreux problèmes lors de ses débuts, on a voulu voir si on pouvait enfin se reconstruire une vie dans la ville d'Hokko, grâce à la version finale. Et après beaucoup de travaux en ville, on a pu enfin se poser dans notre canapé, et donner notre avis final sur ce jeu.

Trailer du jeu

Alors que notre héros s'est endormi dans le train. Il se réveille dans la petite ville d'Hokko, perdu au milieu de nulle part. On commence à visiter les lieux, jusqu'au moment où l'on tombe sur une petite auberge qui va nous apprendre qu'il n'y a pas beaucoup de trains qui passent dans les environs. Et qu'on est certainement bloqué ici pour un long moment. On nous apprend aussi que cette charmante ville était autrefois pleine de vie. Mais elle a été laissée à l'abandon, une fois que les habitants ont commencé à partir pour la grande ville. On décide donc de plier bagage dans cette charmante ville afin de se reconstruire une nouvelle vie.


Avant de commencer notre aventure, on commence par la personnalisation de notre protagoniste. Pour ça, on aura quelques outils mis à notre disposition pour personnaliser notre héros. Sexe. Coupe de cheveux. Couleur de peau. Yeux. On peut même s'amuser avec les couleurs, grâce à la table de mixage.

Hokko Life est un simulateur de vie. Et comme souvent, dans les jeux du même genre, notre devoir sera d'aider les villageois, tout en redonnant une nouvelle vie à cette ville laissée à l'abandon. On va donc devoir se mettre au travail, équipé de notre hache, pioche et d'autres outils mis à disposition par les villageois, pour effectuer nos diverses tâches.


La plupart des quêtes dans Hokko Life vont nous demander de réaliser des tâches pour les habitants, afin de les satisfaire. Il faudra couper du bois, ramasser des fleurs, de l'herbe, casser des pierres. Du coup, on s'équipera de notre hache, notre pelle, notre pioche ou simplement de nos mains, pour faire ce que les habitants attendront de nous. Dans Hokko Life, les ressources ne repoussent pas d'eux-mêmes. Il faudra donc continuellement planter des arbres ou des plantes, par exemple, pour avoir les ressources nécessaires.

Par la suite, il sera possible de transformer ses ressources en objets, comme des morceaux de bois, en planche, des pierres, en bloc ou brique. Pour cela, il faudra posséder la recette. Si aucun habitant ne nous la donne, il faudra l'acheter. Mais Rome ne s'est pas faite en un jour. Il faudra du temps avant de débloquer toutes les recettes. Une fois la boutique de Craft débloquée, un atelier sera accessible. Et après l'achat de plans, on pourra réveiller l'artiste qui sommeille en nous, avec la possibilité de créer de nombreux objets, comme des chaises, des bancs, des tables, et bien d'autres objets, pour décorer la ville. Dans un premier temps, les objets que l'on va créer nous paraîtront basiques. Mais après quelques heures de jeu, on commencera à débloquer de nouveaux éléments, des couleurs, des autocollants, ou encore des formes spéciales. Et si on a une idée en tête, il sera possible de créer l'objet de nos rêves, sans contrainte, ou presque. Cependant, la création ne sera pas si facile. Car tout devra être imaginé de A à Z. La taille. La forme. Et même si les premiers essais sont chaotiques. Plus on va s'entraîner, plus on va comprendre le système, et plus nos objets ressembleront à une chaise ou à une table. Un système amusant, qui permettra au plus inventif, de personnaliser, comme il se doit, leur ville.


Plus la vie reprend de l'ampleur, plus de nouveaux habitants seront ravis de poser leurs bagages. Mais pour cela, il faudra une nouvelle fois mettre la main à la pâte afin de leur construire une maison à l'arrière de la ville. Si on manque de place, il faudra explorer de nouveaux recoins auparavant inaccessibles. Car oui, dans Hokko Life, en plus d'aider les habitants, il faudra créer divers plans afin de nous offrir de nouvelles possibilités. Après avoir acheté divers lots comme des ampoules ou de la matière de confection, on pourra laisser totalement libre cours à notre imagination afin de créer une multitude d'objets plus loufoques ou grandioses les uns que les autres.

Et comme ça serait dommage de garder toutes nos plus belles créations pour nous, il sera possible de se rendre dans la grande ville en train. Si on part en ville, ce n'est pas pour faire des emplettes. Notre voyage consistera à garnir notre musée, qui en échange de code pourra être observé par tous les joueurs le possédant. Et un bâtiment à défis qui nous proposera dans un temps défini, une création à exposer qui pourra ensuite être votée et enfin exposée aux yeux de tous en cas de victoire. Et le mieux dans tout ça, c'est qu'il n'y a pas spécialement besoin du mode Online de la Switch pour en profiter.


Si parfois les tâches quotidiennes commencent à nous ennuyer. Il est toujours possible de se détendre, en pêchant ou en partant à la chasse aux insectes. Cela permet de remplir notre carnet d'observation. De plus, certaines espèces se revendent assez bien en boutique. Et c'est un moyen idéal pour se remplir les poches. La chasse aux insectes est assez simple. Il suffira de s'équiper d'un filet, et d'attraper l'insecte. Par contre, la pêche, c'est une autre histoire. Il faudra maîtriser une technique, pas toujours simple. On va lancer notre canne, attendre un peu, et une fois que le poisson mord à l'hameçon, il faudra enrouler le fil, en faisant attention aux marques oranges et rouges. Car si le fil est trop tendu, il cassera, et le poisson prendra la fuite. Le poisson s'échappera aussi, si on ne remonte pas le fil, une fois qu'il a mordu. Pour réussir la pêche parfaite, il faudra jouer avec la ligne, afin de fatiguer la bête, et de donner des à-coups de gauche à droite, sans tirer dessus.

Hokko Life a un petit côté Animal Crossing dans ses graphismes. Une direction artistique adorable et colorée, avec ses villageois animaux, qui donnent tout son charme au jeu. De plus, le jeu propose le changement météorologique, et un système de jour/nuit pour une meilleure immersion. Et grâce à son mode de création, on peut transformer la ville, comme bon nous semble, avec nos meilleures idées. De plus, le mode portable de la Nintendo Switch propose la possibilité d’utiliser le tactile lors de la création de meuble. La rendant plus simple. Sans oublier le côté portable de la console, qui nous permet aussi de profiter du jeu, là où l’on souhaite. Seule la bande-son est un peu trop répétitive. Elle tourne en boucle, sans pour autant être désagréable.


Pour conclure, Hokko Life est un simulateur de vie très différent des autres grâce à la création, qui est le gros point fort de l'aventure. On avait adoré ce système lors de l’early access. Et maintenant que les bus ont été corrigés, on prend beaucoup plus plaisir à essayer de confectionner des objets qui ressemblent à quelque chose, tout en prenant beaucoup plaisir à reconstruire cette ville, et à aider les habitants. Un magnifique simulateur de vie, qui pourrait faire de l'ombre à Animal Crossing si les développeurs suivent leur jeu avec les années.


469 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...