top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][Steam] CRYMACHINA


Disponible le 24 octobre sur Steam, PlayStation et Nintendo Switch, CRYMACHINA est un action-RPG, développé par FURYU Corporation, et édité par NIS America, dans lequel on va suivre l'histoire de 3 filles mécaniques, qui tentent de survivre dans un monde post-apocalyptique, afin de devenir de « vrais humains ». Et après de longs sanglots, des discussions autour d'un thé, et de nombreux combats, il est temps pour nous de dévoiler notre test de cette aventure, qui fait pleurer les machines.

Trailer du jeu

Vers le chemin d'Eden !

CRYMACHINA est un action-RPG qui se déroule dans un monde virtuel post-apocalyptique. Dans ce jeu, on y découvre l'histoire de Lebel Distel, une jeune fille au bord de la mort, qui entend une voix mystérieuse. Bien que prise par les ténèbres, Leben se réveille à Eden, un monde sombre et post-apocalyptique, où elle est accueillie par un androïde nommé Enoa. Dans ce nouveau monde, où les machines continuent de fonctionner dans le but de créer de « vrais humains » pour restaurer l'humanité, Leben, guidée par Enoa, se retrouve mêlée dans une bataille pour devenir un « véritable humain ».


Dans CRYMACHINA, on va donc découvrir l'histoire de Lebel Distel. Mais pas seulement. Pendant notre voyage dans ce nouveau monde, on va faire la rencontre de 2 autres filles, qui vont avoir la même mission que nous. On va donc, à tour de rôle, explorer les 8 mondes d'Eden, afin d'accomplir diverses missions, dans des donjons, où un boss nous attendra toujours de pied ferme.

Le jeu va alterner entre les donjons, avec quelques combats à la clé, et de très longues séquences narratives, que ce soit lors d'un donjon, ou une fois de retour au QG via le Tea Time, un petit rituel qui va permettre à nos 3 filles de discuter. Et ainsi, en apprendre un peu plus sur elles, sur ce monde, et sur leur destin. Ces différentes séquences narratives vont prendre une place importante dans le jeu. Plus importante que les différents donjons du jeu. Il faudra donc avoir le cœur bien accroché, pour suivre le visual novel que nous offre CRYMACHINA.


Mais pour vraiment progresser dans l'aventure, il faudra enchaîner les différents donjons. Il y aura 2 types de donjons. Les donjons principaux, ce qui vont nous permettre d'avancer dans l'histoire principale. Et les donjons secondaires que l'on pourra débloquer grâce à un code secret, ou en résolvant une énigme dans un donjon principal. Pour cette seconde option, le donjon en question sera plus un combat contre un redoutable ennemi, qui nous permettra de gagner un équipement puissant pour nous petites héroïnes.


Les différents donjons de CRYMACHINA se présenteront tous de la même manière. On aura le droit à un chemin, souvent très linéaire, avec deux ou trois ennemis à vaincre, et un boss final. La particularité du jeu, c'est qu'un donjon ne durera jamais très longtemps. Mis à part certains donjons, avec de redoutables boss, on y passera 2 ou 3 minutes. Et un peu plus quand ce dernier proposera une petite énigme à résoudre.

Malheureusement, l'expérience gagnée ne va pas nous permettre d'enchaîner les donjons les uns après les autres. Et vers la fin du jeu, il y aura une augmentation du niveau des donjons, qui nous obligera à faire d'anciens donjons, afin d'accumuler de l'expérience. Ce qui va énormément gonfler la durée de vie, pour rien. Surtout que, comme dit plus haut, il y aura très peu d'ennemis dans les différents mondes du jeu. Donc, très peu d'expérience à gagner.


Pour venir à bout de l'histoire de CRYMACHINA, il faudra compter une bonne vingtaine d'heures. Enfin, ça, c'est le temps de jeu que l'on devrait avoir si on fait les choses bien. C'est-à-dire, farmer, écouter chaque histoire, et faire un peu de secondaire. Mais en retirant tout ceci, on plonge dans les alentours de 10 heures. Et encore, on peut faire mieux en sautant toutes les cinématiques, longues et insipides.

Entre armes et larmes !

Dans CRYMACHINA, quand on aura le droit à un peu d'action, on pourra utiliser les compétences et les attaques de nos héroïnes pour attaquer nos adversaires. Lors d'un niveau, on sera seul à affronter les dangers de ce monde. Parfois, on pourra choisir son héroïne. D'autres fois, il faudra faire avec celle que l'on nous a attribuée. Les combats de CRYMACHINA seront dynamiques. Mais ils se dérouleront toujours dans une zone fermée.


Pour vaincre un ennemi, il sera possible d'utiliser son arme principale, afin de faire des attaques classiques ou chargées. On pourra aussi utiliser nos deux armes volantes pour effectuer d'autres attaques spéciales. Avec ces différentes armes, ainsi que la combinaison de différents modules, on pourra facilement enchaîner les combos, afin de tuer un ennemi. Dans l'ensemble, les combats classiques ne seront pas très difficiles. Mais on pourra tout de même compter sur le dash, ainsi que la parade, afin d'éviter les attaques de nos adversaires. Des attaques qu'il faudra souvent esquiver. Car la plupart du temps, elles nous tueront en un seul coup.


Pour nous aider lors des combats, on pourra compter sur Enoa. Grâce à son programme de soutien en combat, on pourra se soigner, devenir invincible pendant quelques secondes, ou encore, restaurer sa jauge d'assaut. Ce programme permettra aussi de retourner à la base à tout moment.

En combattant, on va gagner un peu d'expériences. Grâce à cette expérience, une fois au QG, on pourra monter les niveaux de nos héroïnes. Mais dans CRYMACHINA, l'expérience sera partagée. Mais pas les niveaux. On va donc devoir choisir le personnage que l'on souhaite voir évoluer. Et ce système va très vite nous bloquer dans notre progression. En plus de l'expérience, on va gagner de l'EGO. Avec ça, on pourra augmenter certaines stats de nos héroïnes. Mais surtout, on pourra faire évoluer le programme de soutien d'Enoa, afin d'avoir plusieurs cartouches de soin ou d'invincibilité. L'EGO va aussi nous permettre de récupérer des puces de recherche auprès d'un PNJ qui sera toujours présent au début d'un donjon. Ces puces vont nous permettre de débloquer de nouveaux équipements auprès d'Enoa.


Pour que nos héroïnes deviennent de plus en plus fortes, il faudra aussi penser à changer leurs équipements. Chaque personnage pourra être équipé d'une arme, et de 3 pièces d'armures. Il sera aussi possible d'équiper deux armes volantes, que l'on pourra personnaliser avec différents modules, afin de rendre leurs attaques plus puissantes. Pour équiper une des pièces d'armure, il faudra cependant un certain niveau de "Scalability".


Les armes et autres équipements que l'on n'utilisera pas, pourront être désassemblés, afin de récupérer de l'EGO. On pourra aussi en récupérer en obtenant certains succès, ou en terminant des séquences de Tea Time. Il en sera de même pour les armes et équipements.

Un monde vide à en pleurer !

Dès qu'on se lance dans CRYMACHINA, on a le droit à de sublimes donjons, des animations de combat époustouflantes, et quelques cinématiques en anime, vraiment magnifique à regarder. Et on se dit que l'aventure va être intéressante, et somptueuse. Mais malgré une beauté indéniable sur PC et PlayStation, un peu moins sur Nintendo Switch, le jeu va très vite nous ennuyer.


On va passer notre temps à explorer des donjons vides, avec deux ou trois ennemis, quand on cherche bien. Et parfois même, aucun ennemi, juste un boss. Ce qui va totalement gâcher le côté exploration. Même si, au final, il n'y a pas vraiment d'exploration à faire dans les donjons. Mis à part dans certains. La plupart du temps, on aura seulement une longue ligne droite, sans surprise, avec toujours ou presque la même finalité, un autel avec un énorme anneau sur le dessus. Ce qui va correspondre au boss. Seuls les niveaux secondaires, qui seront accessibles via un code, proposeront un peu d'action.

Mais le problème de CRYMACHINA, ce n'est pas seulement ses mondes vides et insipides. C'est aussi ses longues séquences narratives, qui parfois, ne servent à rien. Des séquences qui vont réussir à nous faire détester les jeux narratifs. A t elle point qu'on va très vite finir par les passer, pour avoir un peu d'action dans les donjons. Et quand on en arrive là, c'est que ça ne va pas du tout.


Pour finir, on va aussi avoir ce côté farming intensif, qui va nous obliger à enchaîner les anciens donjons, toujours aussi vides, pour espérer prendre un peu d'expérience. Un système qui est déjà très énervant dans un jeu vivant. Heureusement, grâce à notre arme à distance, on a trouvé une faille pour vaincre les boss les plus redoutables, sans passer par le farming. Une manière de faire qui prend du temps. Mais qui prend moins de temps que le farming.

Une dernière larme pour la route !

Pour conclure, CRYMACHINA aurait pu être un très bon jeu. Mais les développeurs l'ont totalement sous-estimé. Ce qui fait qu'au lieu d'avoir un jeu vif et bourré d'action, on a un jeu ennuyeux, insipide, et vide. A plusieurs reprises, on a voulu lui laisser une chance. Mais il y a tellement de choses qui ne vont pas, qu'on n'a même pas réussi à apprécier notre aventure. FURYU Corporation nous a habitués à mieux. Et on espère que leur prochain jeu sera meilleur. Même si ça ne devrait pas être difficile.


393 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...