• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] KINGDOM HEARTS INTEGRUM MASTERPIECE for Cloud


Un peu moins d'un an après sa sortie sur PC. Et pour le plus grand bonheur des fans. La collection de jeux KINGDOM HEARTS, a fait son apparition sur Nintendo Switch, le 10 février dernier, dans une version Cloud. Une collection complète, avec pas moins de 10 jeux, pour plus de 500 heures d'aventure. Mais on s’est tous posé la même question. Est-ce que posséder Kingdom Hearts sur Nintendo Switch, change vraiment quelque chose ? Pour le savoir, embarquez avec nous dans l'un des plus beaux voyages à travers le royaume des cœurs.

Trailer de la compilation

L'ouverture du Royaume !

Quand on parle de Kingdom Hearts, on parle surtout d'un petit garçon aux grosses chaussures, qui va se balader avec une clé, à travers les différents mondes de Disney, pour sauver des princesses. Enfin ça, c'était avant. Et pour beaucoup, Kingdom Hearts, c'est devenu bien plus que ça. Mais pour vraiment comprendre l'histoire qui se cache derrière ce chef-d'œuvre, il faut d'abord commencer par le commencement. C'est donc à travers KINGDOM HEARTS HD 1.5 + 2.5 ReMIX, la collection remastérisée en HD, comprenant, KINGDOM HEARTS FINAL MIX, KINGDOM HEARTS Re: Chain of Memories, KINGDOM HEARTS 358/2 Days, KINGDOM HEARTS II FINAL MIX, KINGDOM HEARTS Birth by Sleep Final MIX et KINGDOM HEARTS Re:coded, qu'on va pouvoir en connaître d'avantage sur la franchise à succès.

On commence donc avec le premier jeu de la série, sorti en 2002, sous l'égide du grand Tetsuya Nomura, Kingdom Hearts. Sorti dans sa version originale sur PlayStation 2, avant d'avoir le droit à sa version PlayStation 3, puis PlayStation 4 et Xbox One. Et dernièrement, PC. Ce premier opus nous raconte l'histoire de Sora, désigné porteur de la Keyblade, qui va devoir parcourir les mondes Disney, en compagnie de Donald et Dingo. Ce tout premier épisode mettait en avant la collaboration entre les univers de Final Fantasy et Disney, de la plus belle des manières. Ensuite, c'est sur Game Boy Advance, en 2005, qu’on a pu découvrir le tout premier Spin-off, Kingdom Hearts: Chain of Memories, qui se présentait comme un deckbuilder. Dans cet opus, on revivait un peu l'histoire du premier, en attendant le second opus. C'est en 2006 qu'on a eu le droit au second véritable opus de la franchise, Kingdom Hearts II, qui se déroulait un an après les événements de Chain of Memories. Un autre jeu sorti sur PlayStation 2, puis Playstation 3, avant de connaître la PlayStation 4, la Xbox One, et le PC. Après un long moment d'absence, c'est la Nintendo DS, en 2009, que le second Spin-off, et 4e jeu, Kingdom Hearts: 358/2 Days, verra le jour. Ce jeu se concentrait sur l'histoire de Roxas et l'organisation XIII. Un épisode qui deviendra très important par la suite. Les années se suivent, et la saga continue son petit bonhomme de chemin. Et en 2010, nous avons fait la rencontre de Terra, Ventus et Aqua, dans le 3e Spin-off, Kingdom Hearts: Birth by Sleep. Toujours sans nouvelle d'un 3e opus, Kingdom Hearts: Coded, le premier jeu mobile de la saga, qui fait suite à Kingdom Hearts 2, s'offre une version Nintendo DS en 2011.


Cette première fournée de la franchise à permis à Kingdom Hearts de se faire une place parmi les joueurs, à travers les années. Ils se sont tous réunis dans KINGDOM HEARTS HD 1.5+2.5 ReMIX, pour pouvoir savourer, en un seul et même jeu, la première partie d'une saga, qui deviendra légendaire. Avec 6 jeux au compteur, on perdra de nombreuses heures à tuer des sans-cœurs sur la petite Nintendo Switch.

Retour aux sources !

Alors que Kingdom Hearts 3 se faisait attendre, c'est KINGDOM HEARTS HD 2.8 Final Chapter Prologue, une nouvelle compilation, qui voit le jour en 2017 sur PlayStation 4. Dans ce jeu, on y découvre la version totalement remasterisée de KINGDOM HEARTS Dream Drop Distance, l'autre Spin-off de la série, sorti sur Nintendo 3DS, qui mettait en avant Sora et Riku, en pleine préparation de l'examen du Symbole de maîtrise pour pouvoir se mesurer à Maître Xehanort. Cette compilation comprend aussi le film du jeu mobile, KINGDOM HEARTS χ chi Back Cover, qui raconte l'histoire des Oracles, des maîtres de Keyblade, et tous les nombreux éléments qui ont façonnés l'histoire de Kingdom Hearts. Mais le plus important, c'est qu'on a eu le droit à un tout nouveau jeu, KINGDOM HEARTS 0.2 Birth by Sleep – A fragmentary passage. Ce tout nouvel épisode était le tout premier à enfin faire le lien entre les autres jeux, et le tant attendu KINGDOM HEARTS III.


Avec 3 jeux seulement, dont un qui n'en est pas vraiment un, et un KINGDOM HEARTS 0.2 Birth by Sleep – A fragmentary passage, très court. On se dit que KINGDOM HEARTS HD 2.8 Final Chapter Prologue aurait dû être intégré à KINGDOM HEARTS HD 1.5+2.5 ReMIX, comme ce fut le cas pour la compilation Kingdom Hearts: The Story So Far. Comme elle est déjà existante sur PlayStation 4. Alors pourquoi ne pas avoir proposé cette version, au lieu de KINGDOM HEARTS HD 2.8 Final Chapter Prologue. Qui aurait pu être plus attractif niveau budget.

En attendant la suite !

Le 29 janvier 2019, Sora, Donald, Mickey, Riku, Dingo et Kairi reviennent enfin. Kingdom Hearts 3 est là. L'ultime, ou pas, épisode de la saga, s'offre une sortie sur PlayStation 4. Et ce nouvel opus est pour nous l'un des épisodes les plus complets de la série. Prenant enfin la suite de Kingdom Hearts 2, avec un bout du 2.8. Le 3e opus a servi à reprendre de nombreuses bases du action-RPG de Square Enix, avec de nouveaux éléments, comme la cuisine, le mobile pour faire des photos, et bien d’autres. Un épisode qui nous laisse une fois de plus en suspens. Car même avec le DLC Re-MIND, compris dans la version Cloud de la Nintendo Switch, Kingdom Hearts 3 n’est sûrement pas le dernier épisode de la série.

Les clés en Streaming.

On a tous rêvé de connaître la version Nintendo Switch de Kingdom Hearts. Cependant, on ne s'attendait absolument pas à une version Cloud. Et même si cette version propose des graphismes digne des autres plateformes et propose des chargements rapides, elle apporte plus souvent des points négatifs. Dans un premier temps, il est impossible d'y jouer où l'on veut, quand on veut. Car il faut obligatoirement avoir une connexion internet. Et comme si cela ne suffisait pas, il faudrait encore qu'elle tienne le coup. De notre côté, même fibré, la déconnexion s'est faite très souvent. De plus, si notre jeu se coupe, c'est toute la partie non sauvegardée que l'on perd. Et franchement, c'est très frustrant. Sans oublier les nombreuses pertes de fluidité. Du coup, il y a un temps très long entre notre action et la réaction dans le jeu. Pour pouvoir profiter pleinement de l'aventure, il faut être sur le dock ou à côté de sa box internet. Mais ce qu'on attendait surtout de cette version, c'est de pouvoir profiter du mode hybride, là où on le désire. Et avec cette version Cloud, la magie disparaît petit à petit, à chaque nouvelle partie.


Outre ce détail, il n'y a pas besoin d'être un fan absolu pour pouvoir apprécier la version Nintendo Switch de Kingdom Hearts. Retrouver Sora et ses amis en mode portable reste très agréable. Et ce, même si on parcourt le jeu pour la centième fois. Cependant, s’il est possible de le découvrir sur une autre plateforme, il ne faut pas hésiter. Car l'expérience sera meilleure sur le long terme.

Le cœur scellé.

Pour conclure, la version Nintendo Switch de la saga Kingdom Hearts est un portage que beaucoup de fans attendaient. Cependant, la version Cloud ne met pas cette saga à l’honneur. On aurait aimé pouvoir profiter pleinement de l'aventure où qu'on veut, quand on veut, avec une version physique ou dématérialisée du jeu, afin de ne pas être obligé d’avoir Internet pour y jouer. Mais outre ce détail, on est tout de même ravis de retrouver Sora et sa bande sur Nintendo Switch. Même si c’est pour la centième fois d'affilée.


1 500 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout