• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau


Après un magnifique The Legend of Zelda: Breath of the Wild, sorti sur Nintendo Switch en 2017. Et en attendant sa suite, qui sortira, on l'espère, en 2021. Koei Tecmo et Omega Force ont lancé une nouvelle aventure, se déroulant 100 ans avant Breath of the Wild, Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau. Un jeu de type hack 'n' slash, disponible depuis le 20 novembre, qui nous replonge dans le Royaume d'Hyrule, en compagnie de Link, Zelda ou encore Impa, tous unis pour protéger Hyrule de la menace. Un épisode explosif, qui devrait ravir les fans. Même si rien ne vaut un open world comme The Legend of Zelda: Breath of the Wild.

Trailer du jeu

Il était une fois ...

Hyrule Warriors :L'Ère du Fléau est un hack 'n' slash se déroulant 100 ans avant les événements de Breath of the Wild. L'histoire commence douloureusement. Nos héros sont sur le point de perdre face à la puissance du terrible Ganon. Mais alors que tout espoir est perdu, un mystérieux gardien fait son apparition, pour venir en aide à nos héros. Ce dernier fait un voyage dans le temps pour prévenir Zelda du danger qui menace Hyrule. Dans ce passé incertain, Zelda, Link, Impa, et de nombreux autres héros vont se réunir pour sceller le fléau Ganon. Il vont devoir réunir la lame purificatrice, le pouvoir du sceau de la princesse d'Hyrule, ainsi que la puissance des quatre créatures divines qui avaient été déterrées aux quatre coins du royaume.

Pour progresser dans cette toute nouvelle histoire, on va devoir combattre, et encore combattre à travers les différents territoires d'Hyrule. Necluda, Hébra, Ordinn, Akkala, Lanelle, Firone, Les contrées Gerudos et bien sûr, le centre d'Hyrule. À l'aide de la tablette Sheikah, on va devoir sélectionner notre destination à travers le royaume, et mener à bien chaque combat du royaume d'Hyrule. Le jeu se déroule en sept chapitres, comprenant entre deux et cinq batailles principales. Au total, il y a une vingtaine de batailles à mener, pour voir le bout de l'histoire. En moyenne, il faudra compter une vingtaine d'heures pour terminer le jeu. Mais Hyrule Warriors :L'Ère du Fléau propose de nombreux autres combats et autres événements, histoire d'allonger un peu plus cette durée de vie.

Des combats et de l'entraide !

Principalement dans Hyrule Warriors :L'Ère du Fléau, on prendra part à des combats. Pour cela, plusieurs héros seront disponibles. Link, Zelda, Impa, les quatre guerriers Revali, Daruk, Mipha et Urbosa, et bien d'autres. Au total, plus d'une dizaine de personnages sont jouables. Et chaque héros aura ses propres compétences de combat. Par exemple, Link utilisera ses armes principales, comme une épée ou un boomerang, et utilisera divers combo avec ces armes. Il aura aussi quelques attaques spéciales, comme le lancé de bombes, ou le tir en rafale de flèches. Les quatre guerriers, qui se débloqueront tous dès le 2e chapitre, une fois vaincus, auront leurs compétences, qui font d'eux des guerriers redoutables.


Pendant les batailles, de nombreuses ressources et équipements pourront être ramassés. Dans des coffres. En tuant nos ennemis. Et pour finir, soit en détruisant quelques rochers ou autres blocs de pierres qui bloqueraient un accès caché. La plupart du temps, les armes et équipements se récupèrent sur des "boss" et à la fin d'une bataille. Les ennemis basiques qui envahissent par centaines les champs de bataille, font surtout tomber des ressources. Il est possible de modifier les armes de tous les héros. Mais seul Link a la possibilité de modifier ses équipements. Casque, Armure et Jambières.

Avant chaque combat, il faudra préparer son équipe, parmi les héros en notre possession. Une fois sur le champ de bataille, il faudra gérer entre les différents héros, pour accomplir les objectifs de la bataille. Pour faire évoluer ses héros, il est très important de jongler entre les différents héros. Sinon, ils ne gagneront jamais d'expérience, et auront du mal à s'en sortir dans les futurs combats. Car même si c'est très tentant de prendre uniquement le contrôle de Link. Cette solution de facilité n'aide pas vraiment à la bonne progression. Certes, même si à la fin de chaque bataille, tous les héros gagnent de l'expérience, ça reste peu par rapport à ce qu'ils pourraient gagner en combattant.


Sur le champ de bataille, la carte est divisée en plusieurs zones. Le but est de suivre scrupuleusement les objectifs, pour venir à bout de la bataille. Principalement, on y rencontrera des hordes d'ennemis, qui trépasseront au premier coup d'épée. Seuls les semi-boss et les boss seront plus longs à vaincre. Pour les anéantir, il faudra toujours faire la même opération. Les frapper pour réduire leur endurance. Et une fois assommé, porter le coup fatal. Un semi-boss tombe généralement au premier coup fatal. Pour un boss, il faudra répéter l'opération deux à trois fois. Même si à la longue ça devient vite répétitif, il est très important de vaincre toutes les vagues d'ennemis, et de fouiller le moindre recoin des champs de bataille, pour y trouver des ressources, qui seront très utiles pour aider les habitants d'Hyrule.

La carte d'Hyrule ne propose pas que des champs de bataille. Il y a aussi de nombreuses petites quêtes secondaires, qui devront être effectués pour avoir l'aide des habitants de chacune des régions. Tout d'abord, pour obtenir encore plus de ressources, il y a des quêtes de combats. Ces dernières vont nous demander de vaincre un nombre d'ennemis dans un temps imparti, pour gagner de nouvelles ressources. La plupart de ces quêtes sont réservées à Link. Pour le reste des quêtes secondaires, il faudra juste faire des échanges de ressources. Chaque quête accomplie, permet d'augmenter le niveau de contribution. Plus on augmente ce niveau, plus la région rassemblera des forces, qui seront très utiles pour la guerre face au fléau.


Effectuer certaines de ces missions va aussi permettre d'avoir accès de nombreuses installations. Comme la guilde des forgerons, qui servira à fusionner les différentes armes, pour en créer de plus puissantes. Le champ de manœuvre, pour se perfectionner en combat. La simulation de combat, qui ne sert pas à grand chose, mis à part s'entraîner librement. Et bien sûr, divers marchands ambulants, qui vendront de nombreuses ressources, au cas où certaines seraient impossible à trouver. Seul le forgeron est utile parmi toutes ces installations. Pour le reste, on s'en passe assez facilement.


Avec tout ce que nous réserve le royaume d'Hyrule, on a de quoi s'amuser un bon moment. Malheureusement, après quelques chapitres, le jeu devient très rapidement répétitif. Et on ne s'amuse plus vraiment.

Breath of the Wild 1.5

Hyrule Warriors :L'Ère du Fléau est un jeu magnifique, qui reste dans la lignée de The Legend of Zelda:Breath of the Wild. C'est toujours aussi magnifique de parcourir le royaume d'Hyrule. La direction artistique nous fait toujours aussi rêver. Les champs de bataille, parfois chaotique, sont très vivant et explosif. Le jeu est une réussite graphiquement. De plus, on a le droit à un doublage français aux petits oignons. Et d'une sublime bande-son, qui fait revivre la magie de Breath of the Wild à travers cet opus. Même la narration est exceptionnelle. On pourrait dire que ce titre est sans défaut. Mais ce n'est pas vraiment le cas.

Lors des combats, où de nombreux ennemis nous font face, on remarquer très vite une très forte perte de framerate. On ne peut pas dire si c'est notre Nintendo Switch qui commence à souffrir de vieillesse, ou si c'est vraiment le jeu qui n'est pas adapté à la petite console de Nintendo. Le problème, c'est qu'à force de jouer, c'est très vite fatiguant. On a du mal à rester plusieurs heures sur l'écran. Et c'est encore pire lors de certaines phases, qui impliquent les divinités. Mais le pire reste en mode coopération. Difficile d'apprécier le titre à deux joueurs sur la même console.

Un avenir incertain ?

Pour conclure, Hyrule Warriors :L'Ère du Fléau n'est pas un mauvais jeu, bien au contraire. Mais il est lui d'être aussi immersif qu'un The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Certes, on n'est pas sur le même style de jeu. Ici, on est sûr du Hack'n'Slash, avec des combats, en veux tu, en voilà. Et même si l'histoire est magnifiquement bien contée. Elle reste anecdotique. On peut facilement faire l'impasse de ce titre. Mais ce qu'on retient surtout de ce jeu. C'est que la Nintendo Switch n'est pas encore prête à accueillir un nouveau The Legend of Zelda. Le jeu est désagréable sur un écran. On a l'impression qu'il a été pensé pour jouer en mode portable avant tout. Et c'est dommage. Car, avec l'arrivée prochaine de Breath of theWild 2, on craint que la Nintendo Switch ne soit pas d'attaque pour un jeu encore plus beau. Ce qui nous laisse à penser que la suite sera un petit copier/coller du premier opus. On espère tout de même se tromper.


639 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout