• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] WarriOrb


Disponible depuis le 28 avril sur Steam, WarriOrb est un jeu d'aventure, développé et édité par Not Yet, qui nous permet de contrôler un drôle de démon, dans un corps de balle. Le but, retrouver sa liberté. Mais pour ça, il va falloir accomplir quelques quêtes. On l'a donc aidé pour certaines de ses taches. Et ainsi, écrire notre test.

A La Découverte de WarriOrb

L'histoire de WarriOrb est un peu loufoque, mais reste tout de même sympathique. Vous êtes un esprit puissant du royaume inconnu. Et vous avez ete arraché de votre foyer par un pathétique magicien, qui essayait de sauver sa fille. Après un accident magique, votre corps s'est retrouvé dans une balle. Votre but sera de se libérer de cette prison corporelle. Tout en aidant, ce magicien un peu lourd.


Le jeu se déroule en 3 actes. Et chacun de ses actes vous permettra d'ouvrir une porte vers votre royaume. Et ainsi, retrouver votre foyer. Mais l'aventure ne sera pas si simple. Car pour ouvrir certains chemins, il faudra se montrer digne.


WarriOrb est un mélange entre le RPG, le plateformer, le Souls-Like, et le metroidvania. Et même si notre quête principale ne nous oblige en rien à faire de nombreux aller-retour, ou d'effectuer les quêtes pour les amis que vous vous ferez. Le jeu met en place plusieurs styles, qui parfois, ne font pas un bon mélange.

Pour avancer dans le jeu, il faudra dans un premier temps, maîtriser le gameplay un peu trop approximatif du jeu. Notre petit esprit se déplace de deux manières. La première, basique, avec des déplacements de gauche à droite, avec la fonction de saut. Jusque là, tout va bien. Mais sa deuxième manière d'avancer, en tant que balle, c'est en rebondissant. Et là, ça se corse. Car pour progresser dans le jeu, et passer certains obstacles, il faudra effectuer des rebonds de plus en plus haut, pour espérer atteindre certaines zones. Et tout ça, en maîtrisant le rebond dash, qui permet d'aller le plus loin possible. Les déplacements de notre petit esprit sont déjà assez lourds. Mais avec le côté rebond, ça rend encore plus difficile d'avancer dans le jeu. WarriOrb intègre aussi quelques combats. On sera donc équipé d'une épée, pour effectuer des attaques normales ou sautées sur les ennemis un peu louches, qui nous barreront la route. Et comme les déplacements, le système de combat est assez lourd. On le ressent dans les mouvements du personnage. C'est loin d’être fluide. ce qui gâche vraiment l’expérience de jeu. On a même effectué un test sur la version 1.1.1 qui sortira prochainement. Il y a une nette amélioration sur les mouvements. Mais ce n'est toujours pas ça. Lors des combats, notre petit esprit aura aussi la possibilité de s’équiper de plusieurs sorts, 8 au total, sur une trentaine de disponible. Sorts curatifs. Sorts d'attaques. Ou encore un gardien pour se simplifier la vie. Ce dernier, qui peut être utilisé en tant que point de contrôle, sera un allié des plus importants, pour ne pas recommencer certains passages de nombreuses fois. Car il permettra de reparaître là où il sera placé, une fois mort. Alors que sans ça, vous réapparaîtrez toujours au gardien de la porte. Les sorts peuvent être modifiés à tout moment, via une petite statue, qu'on ne trouve pas toujours partout. Alors, il faut être sûr d'avoir les sorts nécessaires pour progresser.

Le gros point faible de WarriOrb, c'est le manque d'indication. On est lancé à l'aveugle dans différents lieux du jeu. Et si on suit son chemin, on suivra seulement la quête principale. Et pour réaliser les quêtes secondaires, des marchands ou autres personnages que l'on rencontre lors de notre aventure, il faudra s’éloigner des sentiers battus. Et à ce moment-là, pour s'y retrouver, il va falloir souffrir. Tout d'abord, parce que le gardien de la porte ne sera pas pour vous sauver. Donc, la mort vous ramènera souvent très loin de votre point. Ce qui vous oblige à ne pas mourir, ou à utiliser judicieusement le sort de gardien. Certes, l'exploration des lieux de WarriOrb, nous permet d'avoir affaire à de nombreuses énigmes, pas très compliqués, mais très casse-tête. Mais le système de vie et de mort, mis en place dans le jeu, ne donne pas très envie de s'aventurer trop loin dans le jeu. Ok, le jeu est vendu comme un Souls-Like, ce qui rend difficile la progression. Mais dans un Souls-Like, on sait où on va. Et surtout, on sait où on réapparaît quand on meurt.


Malgré ça, WarriOrb arrive à nous bluffer par son univers, sa direction artistique, son humour. Et surtout, ces sublimes musiques. Le jeu dégage pas mal de bonnes idées. On a adoré découvrir la voix de notre esprit, ou encore avoir le choix du nom de ce dernier. Ce n'est peut-être qu'un détail. Mais cela permet de s'immerger plus facilement dans un univers, quand on a quelques choix à faire. La possibilité aussi de choisir la musique qu'on désire écouter pendant quand joue. C'est une très bonne idée. Surtout que les musiques sont très belles. Et on prend plaisir à les entendre. Les niveaux sont variés. Et le système de déplacement par rebond, permet d'ajouter de la complexité lors de certains passages. Il y a aussi les boss, aussi improbable que redoutable. Même si le gameplay n'aide pas toujours. On reste ébahie par la beauté de ces derniers. Puis l'histoire a quelque chose de touchant. Et même si le magicien tape un peu sur les nerfs. On aime l’écouter parler. Il a tellement de secrets à dévoiler.

Pour conclure, WarriOrb n'est pas un jeu parfait. Il a ses défauts. Le gameplay est très approximatif. Et ça énerve plus qu'autre chose. On peut mettre en avant le côté Souls-Like d'un jeu. Mais quand les déplacements ou les attaques sont trop incertains, il est difficile de se concentrer à fond sur le jeu. Certains passages, logiquement simple, deviennent de vrais casse-tête. C'est dommage. Car tout le reste du jeu est appréciable. Que ce soit l'histoire, la direction artistique, l'humour, ou encore, la musique.



115 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now