• Couple of Gamer

[Test Express][Steam][DLC] Train Sim World 2: LGV Méditerranée: Marseille - Avignon


Après avoir vue rouler le LGV Méditerranée: Marseille - Avignon, lors d'un Hands-off, on a pu prendre la place du conducteur, dans le tout nouveau DLC de Train Sim World 2, qui met en avant, pour la toute première fois dans la simulation de train de Dovetail Games, une ligne française. Disponible le 16 décembre sur Steam, Playstation 4 et Xbox One, on est à l'heure pour vous dévoiler notre avis sur ce DLC qui met en scène l'emblématique TGV Duplex de la SNCF.

Gameplay du DLC

Après l'Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis, c'est au tour de la France d'avoir le droit à sa ligne dans la célèbre simulation de train de Dovetail Games, Train Sim World 2. Ce nouveau DLC nous envoie dans le sud de la France, à bord du TGV Duplex français, le LGV Méditerranée. Une ligne ouverte en 2001, dédiée pour finaliser la liaison entre Paris et la côte sud de la France. Malheureusement, dans ce DLC, la liaison se fera uniquement de la gare historique de Marseille-Saint-Charles, à celles d'Aix-en-Provence et Avignon. Une ligne assez longue, pour pouvoir atteindre les 300 Km/h de ce monstre de vitesse, orné d'une livrée Carmillon, reconnaissable par tous les usagers de cette ligne.

Mais avant de pouvoir profiter pleinement de la vitesse de ce TGV, il va falloir le maîtriser. Car même après deux bonnes heures dans les deux modules d'entraînements disponibles, on se perd encore sur les commandes. Pourtant, on a passé de nombreuses jeux dans Train Sim World 2. Enfin, principalement à bord d'un métro Londonien. Et un TGV ne se contrôle pas comme un métro. Pour réussir à prendre en main ce TGV, il faut savoir gérer principalement deux choses. La première, la gestion du pantographe. Ce dispositif articulé qui permet au train de capter le courant par frottement sur une caténaire. Car, selon la vitesse et le lieu, le pantographe devra être mis dans une position bien précise. Et parfois, cette position devra être changée en plein trajet. Et c'est là que ça devient difficile. Heureusement, comme pour tous les autres trains de Train Sim World 2, on a le droit à de très bons modules, pour apprendre les bases. La seconde chose à gérer, c'est la vitesse et le freinage. Comme pour le pantographe, la vitesse dépend de la zone. Et plus on s'échappe de la ville, plus on a le droit d'atteindre les 320 Km/h. Mais qui dit grande vitesse, dit freinage plus long. Et là, ça se complique. Les modules d'entraînements ne reviennent pas assez sur les freinages à grande vitesse. On est donc lâché en plein scénarios, avec un train lancé à plus de 300 Km/h. Et pour réussir notre objectif, on doit gérer la distance et la pression du freinage. Et on aurait bien voulu un module plus poussé à ce sujet. Car, on a dû refaire une dizaine de fois le scénario, à cause d'une distance de freinage mal gérée. Heureusement, avec 5 scénarios disponibles. Si on bloque au premier, on peut passer aux autres sans problème.

Comme pour chacune des lignes du jeu, ce DLC propose aussi différentes tâches à réaliser, comme trouver des plans, des panneaux, ou encore des trousses de soin. Au total, il y a 64 jobs à effectuer. Bien sûr, on peut aussi explorer la ligne comme bon nous semble, et créer ses propres scénarios et livrées. On garde le même principe que toutes les autres lignes. Comme ça, on n'est pas dépaysé.


Train Sim World 2 est déjà un très bon jeu. Et le DLC ne propose pas de grands changements de ce côté. Mais une fois de plus, Dovetail Games nous offre une réplique impressionnante du train. Que ce soit de l'extérieur, avec sa livrée Carmillon, fidèle au LGV Méditerranée, ou de l'intérieur, avec les nombreux différents compartiments et la cabine de pilotage. Ce nouvelle réplique est une réussite. Mais le plus impressionnant reste le son. En tant que français, on connaît parfaitement les sons qui se dégagent de ces monstres de vitesse. Le klaxon. Le froncement des lignes à grande vitesse. La petite voix préenregistrée à la gare. On s'y croirait vraiment. L'immersion est totale. Et on prend plaisir, malgré la difficulté, à prendre le contrôle de ce TGV. Une fois de plus, Dovetail Games se surpasse, pour nous offrir un réalisme à couper le souffle.

Pour conclure, ce nouveau DLC de Train Sim World 2, qui nous faire vivre une expérience 100% française, est une agréable découverte. On regrette tout de même que les cinq scénarios se terminent aussi rapidement. On n'aurait pas dit non 3-4 scénarios supplémentaires. Surtout quand on commence à maîtriser ce TGV. C'est tellement un bonheur à conduire, qu'on pourrait faire le tour de la France à son bord. Malheureusement, on a seulement droit à un trajet Marseille-Avigon, trop court pour vraiment apprécier la conduite d'un tel engin.


317 vues0 commentaire