• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Cannibal Cuisine


Disponible sur Steam et Nintendo Switch le 20 mai, Cannibal Cuisine est un party games, développé et édité par Rocket Vulture, où il va falloir tuer des touristes, ramasser leur viande, et les faire cuire, pour satisfaire le dieu Hoochooboo. Dans une ambiance un peu macabre, cet Overcooked revisité, essaie tant bien que mal à nous divertir, avec son côté cannibalisme. Mais ce n'est pas toujours évident de trouver une place de choix, quand un jeu comme Overcooked a déjà mis la barre très haute. On a tout de même fait nos cannibales, le temps d'un instant. Pour vous donner les meilleures recettes du jeu. Et surtout, vous proposer un avis, qui vous donnera faim ... ou pas.

Trailer du jeu

Le dieu Hoochooboo veut vous manger. Mais bien sûr, en tant que cannibale, vous savez très bien qu'il vaut mieux vaut manger, qu'être mangé. C'est donc seul, ou accompagné de 3 amis, que vous allez devoir préparer les meilleurs plats, pour le dieu Hoochooboo. Pour cela, il faudra trouver et découper quelques fruits et légumes. Mais surtout, trouver de la bonne viande fraîche. Ça tombe bien, car les îles sont envahies par les touristes. Un petit coup de machette, ou de poêle. Et vous voilà avec des cerveaux, des côtes, des steaks, ou encore, quelques membres humains. Il ne reste plus qu'à chauffer le tout, et nourrir Hoochooboo.


Le jeu propose deux modes. Le versus, qui permet de s'affronter avec vos amis, dans les différents mondes et niveaux du jeu. Et la campagne, qui se déroule en 4 mondes. La jungle. Le temple. La plage. Et le volcan. Chaque monde est divisés en 5 niveaux, plus un défi bonus. Pour avancer dans la campagne de Cannibal Cuisine, vous allez devoir terminer chacun des niveaux, avec minimum une étoile. Ce qui paraît assez simple dit comme ça. Mais pas tant que ça.

Que vous soyez seul, ou 4 joueurs, le but sera toujours le même. Un ou plusieurs dieux Hoochooboo vont vouloir manger quelques plats succulents. Votre but sera de les préparer, via les petits feux de camp. Mais pour réaliser les différentes recettes demandées, il faudra tuer quelques touristes de passage. Et c'est que ça se complique. Non pas parce qu'ils sont difficiles à tuer. Bien au contraire. Ça se complique, car tuer un touriste ne vous donnera pas automatiquement la viande que vous rechercherez. C'est de l'aléatoire. Et parfois, il faudra attendre un bon moment, avant de tomber sur un bon cerveau bien frais. Dans un élan d’énervement, vous tuerez facilement tous les touristes qui apparaîtront. L'avantage, c'est que pour les recettes suivantes, vous aurez surement les éléments nécessaires.


Plus vous avancerez dans les niveaux, plus ils seront difficiles. Mais pas forcément à cause des recettes. Certes, parfois on vous demandera de réaliser une recette avec plusieurs viandes. Mais ça reste toujours assez simple à préparer. Même si on doit attendre que la chance nous sourie, pour récupérer un bout de côte. Ce qui rendra vraiment difficiles les niveaux suivants, c'est la structure de ces derniers. Au début du jeu, vous commencez dans la jungle. Un lieu assez simple, avec des rivières, qui devront être traversées via des petits tonneaux. Mais une fois dans le temple, de nouveaux pièges arriveront, comme des trous de pic, ou encore, des murs qui bougent. Puis côté plage, il faudra aussi traverser des bateaux, pour atteindre une autre rive. Et pour finir, le volcan ajoutera son lot de pièges, avec des sols qui se briseront. Il faudra donc être encore plus prudent, tout en réalisant les délicieuses recettes.À la fin de chaque monde, un défi, qui n'aura rien à voir avec la cuisine, devra être réalisé. Comme par exemple, survivre à une vague de touristes en colère. Ce défi sera indispensable pour accéder au monde suivant.

Pour se préparer aux différents niveaux de Cannibal Cuisine, il faudra sélectionner son petit cannibale. Mais dans la sélection du personnage, un critère est très important à prendre en compte, le pouvoir vaudou. Il y en a 4 au total. Le sprint, qui permet de donner un coup de boost, et ainsi traverser les rivières, ou autres, sans problème. Le piétinement, qui va assommer les touristes pendant un petit temps. Le totem, pour guérir son petit cannibale, et les autres cannibales de la partie. Et pour finir, le souffle de feu, qui permettra de cuire les aliments plus rapidement. À 4 joueurs, il est nécessaire de prendre chacun un des pouvoirs. Cela permet surtout de gagner du temps dans la préparation des plats. Mais solo, c'est une autre histoire. En essayant les 4 pouvoirs, on s'est rendu compte que seul un pouvoir avait vraiment son utilité. Le sprint. Car il permet d’éviter de nombreux pièges. Ce qui fait gagner un temps fou. Et plus on réalise des plats pour les Hoochooboo, plus on a de points, et donc d'étoiles. Les 3 autres pouvoirs ne servent pas plus que ça. Du moins, en solo.


Cannibal Cuisine est un jeu très court. Il faudra compter 2 petites heures en solo, pour le terminer. Et un peu plus, si vous jouez en coop. Car les objectifs sont revus à la hausse. Et pour débloquer une seule étoile, il faut vraiment être proche de la perfection. C'est d'ailleurs l'un des gros soucis du jeu. Comme pour Overcooked, plus vous êtes de joueurs, plus vous allez devoir obtenir de points pour remporter une étoile. Mais on passe d'un objectif réalisable facilement en solo, à un véritable défi une fois en duo. Ce qui ne donne pas du tout envie de jouer à plusieurs. C'est un peu dommage pour un jeu basé sur la coopération.

Mais ce n'est pas le seul défaut du jeu. On ne sait pas pourquoi. Mais tous les niveaux ont la même musique. C'est sympa 5 minutes. Mais après 10 niveaux, on n'en veut plus. Pourquoi ne pas avoir proposé une ambiance pour chacun des mondes. Et même si on doit écouter 6 fois la même musique. Une fois dans le monde suivant, on écouterait 6 fois une nouvelle musique. Non, au lieu de ça, on écoute 24 fois la même chanson. Heureusement, elle met un peu d'ambiance au début. On essaie juste de l'oublier par la suite. C'est un peu dommage, surtout que la direction artistique, malgré son côté gore, est plutôt mignonne et colorée. Et avec une bonne ambiance musicale. Le mélange aurait pu être parfait.


Malheureusement, il y a plein d'autres petits défauts, qui rendent vraiment agaçant Cannibal Cuisine. Dont les nombreux bugs de collisions. On peut rester bloquer sur un groupe de touristes, sans pouvoir effectuer une seule action. Le jeu continu d'avancer, comme ci de rien n’était. Mais nous on est là, figé, à attendre que le dieu Hoochooboo entende notre prière. Bien sûr, ce dernier fait le sourd. On se résigne donc à recommencer le niveau. Ce n'est pas trop grave les premières secondes. Mais quand ça arrive aux dernières. On n'a qu'une seule envie, c'est de désinstaller le jeu. Et ce n'est pas le seul problème qui nous donnerait envie de tout désinstaller. Car parfois, notre cannibale se met à voler à travers les pièges. Puis il meurt. C'est tellement sympa comme mort, quand on a des brochettes dans les mains. Bien sûr, le jeu va surement proposer quelques patchs, avant sa sortie officielle. Et on espère que ces derniers corrigeront tous les problèmes que l'on peut rencontrer dans Cannibal Cuisine.

Pour conclure, Cannibal Cuisine est un party game fun, mais à petites doses. Une fois la campagne terminée, on n'est pas sûr de trouver la force d'y retourner. Même quand on chasse les succès. On n'arrive pas à s'amuser, même à 4, comme on peut le faire dans les jeux du même genre. Et les nombreux défauts, ou bugs, n'aident en rien. Si vous cherchez un jeu de coopération, et que vous aimez la cuisine. Il y a tellement mieux à découvrir.


138 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now