top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Inkulinati


Disponible le 22 février sur Steam, PlayStation, Nintendo Switch et Xbox, après 1 an d'Early Access, Inkulinati est un jeu de stratégie à base d'encre directement issu de manuscrits médiévaux, où le derrière d'un lapin peut être plus mortel que l'épée d'un chien. Développé par Yaza Games, et édité par Daedalic Entertainment, on a, une nouvelle fois, fait couler beaucoup d'encre, afin de découvrir la version finale de ce roguelike particulier. Et voir si en 1 an, le jeu de Yaza Games a su écrire ses derniers chapitres.

Trailer du jeu

Inkulinati est un jeu de stratégie au tour par tour très loufoque, où l'on va devenir le maître de l'encre vivante. Dans ce jeu, on va devoir contrôler des animaux, comme des lapins, des pigeons, ou encore des chiens, qui devront se battre sur des manuscrits médiévaux. Des combats à mort qui feront couler beaucoup d'encre. Lors de l'Early Access, on avait déjà le droit à un contenu complet. Mais la version 1.0 a voulu corriger quelques bugs, et mettre en avant certains modes, comme l'Académie, qui nous permet d'apprendre les bases d'Inkulinati. Les combats. La gestion de maître de l'écriture. Les combattants. L'encre vivante.


Pour ce lancement en 1.0, il y a très peu de changement au niveau des modes de jeu. On retrouve l'Épopée, qui permet de découvrir l'histoire du jeu. Cette dernière propose dorénavant 4 modes de difficulté. Mais pour le reste, on a toujours ce système roguelike, avec progression sur une carte, proposant divers événements et combats. L'Épopée va permettre de gagner du prestige, et débloquer de nouveaux pouvoirs et autres. On va aussi retrouver le mode Duel, pour des combats en 1v1 contre l'IA.

Pour revenir à l'épopée, qui est l'histoire principale du jeu, le but va être simple. On va prendre le contrôle d'un Inkulinati, un dessinateur à l'encre, avec qui on va devoir prendre part à de nombreux combats, jusqu'à arriver au combat final contre un maître Inkulinati. Pour chaque acte de notre épopée, on va devoir progresser en sélectionnant divers événements sur une carte. Le premier acte proposera seulement quelques combats classiques, ainsi qu'une histoire narrative, avec un petit boss final. Par la suite, on aura d'autres événements, comme des combats contre des ennemis élites. Des combats de bêtes, qui ne mettront pas en scène notre héros. Et des événements, comme une taverne, une boutique, et bien d'autres, qui vont nous permettre d'améliorer notre équipe, les soigner, gagner de l'or, ou encore, du prestige. Grâce aux nouveaux modes de difficulté, l'épopée est dorénavant accessible à tous les types de joueurs.


Les combats d'Inkulinati se déroulent au tour par tour. Et ils sont très stratégiques. Lors d'un tour, on va devoir utiliser l'encre de notre héros, afin de créer une armée. Cette armée va nous permettre de vaincre nos ennemis. On pourra aussi utiliser certains pouvoirs de notre Inkulinati pour pousser des objets, les briser, et autres, selon les pouvoirs sélectionnés au début de l'épopée. Mais ces pouvoirs vont aussi nous permettre de pousser et frapper l'armée de notre adversaire. Dans certains manuscrits, on pourra même pousser nos ennemis hors du livre, le tuant sur le coup. Bien sûr, notre adversaire pourra faire de même.

Avec les personnages dessinés, on pourra attaquer, se déplacer, pousser des objets, se défendre, ou lancer des bonus à nos alliés. Le but sera de défendre notre Inkulinati. Car s'il meurt, c'est Game Over. Et si on a aucune plume en notre possession, on devra recommencer l'épopée. Heureusement, les combats vont être assez simples. Seuls les boss nous donneront du fil à retordre. Mais il sera possible de les esquiver, si vraiment, on n'arrive pas à les battre.


Les combats se dérouleront toujours sur des scènes différentes. Parfois, on aura une simple ligne droite, avec quelques objets, fatals ou non, que l'on pourra déplacer, et utiliser pour vaincre nos adversaires. D'autres fois, la scène sera bien plus complexe, avec des échelles ou des portes. On devra donc déplacer stratégiquement notre armée pour pouvoir remporter le combat. Il faudra aussi s'aider de son Inkulinati pour pousser certains ennemis du haut d'une plateforme, afin de le tuer instantanément. Plus les combats s'éterniseront, plus on aura la malchance de déclencher des événements, comme des feux apocalyptiques, qui toucheront aussi bien notre armée que celle de notre adversaire. Il faudra donc se dépêcher pour ne pas sombrer avant notre ennemi. Après chaque combat, on gagnera de l'expérience pour notre armée, ainsi que de nouveaux points de vie pour notre Inkulinati. On aura aussi quelques points de prestiges qui permettront de débloquer de nouveaux pouvoirs, ainsi que de nouveaux animaux, à utiliser lors d'une prochaine épopée.

Inkulinati est un jeu original, qui utilise une direction artistique atypique. C'est très coloré, avec un style nous plongeant parfaitement dans ce côté manuscrit médiéval. Et même si on a tendance à avoir souvent le même style en progressant dans l'épopée, ça fonctionne toujours autant. Du côté de la musique, même si elle met dans l'ambiance, elle a tendance à très vite devenir répétitive. Mais cela ne gâche en rien l'aventure.


Pour conclure, après 1 an d'Early Access, il n'y a pas eu énormément de changement. Inkulinati était déjà un très bon jeu avant sa sortie en version 1.0. Et c'est tout ce qu'on retient. C'est original, très bien pensé, avec un petit brin d'humour comme on les aime. Certes, ça ne plaira pas à tous les joueurs. Surtout le côté stratégique des combats, ou l'humour un peu débile. Mais pour ceux qui aiment les jeux du même genre, avec un côté original, passeront un agréablement moment dans ce manuscrit à l'encre farfelue.


234 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...