top of page
  • Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Floodland


Disponible le 15 novembre sur Steam. Floodland est un jeu de survie, développé par Vile Monarch, et édité par Ravenscourt, où le but va être de rebâtir un monde avec les ressources que l'on peut encore trouver sur place. Un city builder exigeant, qu'on a pu découvrir une première fois en octobre dernier, le temps d'une petite heure de jeu. Et qu'on est parti redécouvrir une seconde fois, pour donner notre avis final sur ce jeu.

Trailer du jeu

Floodland est un city builder, avec une gestion de la survie, où notre but va être de rebâtir un monde, après que changement climatique ait entraîné une série d'événements menant à la submersion des côtes, et par là même à la fin de notre monde. Pour y arriver, il va falloir découvrir des ressources, redécouvrir et faire évoluer la technologie. Et surtout, reconstruire au mieux notre société. Lors de notre preview, on avait eu le droit à une petite partie du prologue, c'est-à-dire, du premier chapitre du jeu. Un chapitre qui nous a appris les bases. Mais lors de ce test, on a voulu relancer ce chapitre, afin de bien comprendre comment fonctionne vraiment ce City Builder.


Avant de se lancer dans une partie, on va choisir notre clan parmi 4 choix. Chaque clan proposera ses atouts et ses faiblesses. Par exemple, plus de nourriture consommée, ou un temps de récolte moins long. Des choix qui auront de l'importance sur notre survie. Mais pas dès le début. Ensuite, il va falloir choisir la difficulté. 4 choix de difficulté s'offriront à nous, avec la possibilité de varier sa difficulté. Par exemple, mettre les ressources en 'facile', et la communauté en difficile. Ainsi de suite. De notre côté, on a fait plusieurs parties avec les différentes difficultés. Et après avoir perdu à plusieurs reprises, on est resté en difficulté "Histoire", pour espérer avancer. Enfin, c'est ce qu'on a cru.

Une fois tous ces choix effectués, on peut enfin se lancer dans le jeu. Dans Floodland, on démarre sur un morceau d'île, avec quelques ouvriers. Le but va être de faire évoluer notre petit camp sans prétention, en véritable Eldorado pour les futurs survivants. Pour cela, il suffira simplement de suivre les quêtes qui vont nous demander de récolter des ressources, créer des infrastructures, et explorer les lieux. À la fin de chaque mission, on va gagner des points de connaissances, qui vont nous permettre de débloquer de nouvelles technologies parmi 4 branches. Croissance. Survie. Exploration. Et pour finir, bien-être. Les nouvelles technologies vont permettre de créer ou d'améliorer des infrastructures, pour une meilleure survie sur notre île. Mais aussi, d'explorer au mieux les îles aux alentours, et trouver de nouveaux survivants. Lors de notre preview, on n'avait pas pu découvrir tous les aspects du jeu. Car finalement, le jeu commençait vraiment après le prologue.


Une fois dans le second chapitre du jeu, on va débloquer la tour radio. Cette dernière va être très importante au cours de notre aventure. Car c'est grâce à elle qu'on va pouvoir explorer les environs de notre île. La tour radio va nous permettre de lancer des recherches, concernant des survivants, des reliques, des manuels, et différentes ressources. Pour l'utiliser, il faudra comme ressource des batteries de radio qui se trouveront dans différents débris, en fouillant. Après ça, on pourra partir en reconnaissance. Enfin, presque. Car malheureusement, il faudra aussi de quoi se déplacer. Donc, avant de pouvoir prétendre à quitter l'île, il faudra un bateau. Bien sûr, tous les outils nécessaires pour évoluer se trouveront dans l'arbre à technologies.

Malheureusement, Floodland est un jeu qui, malgré son prologue, ne nous aide pas vraiment à avancer. Au début, on va vouloir construire tout ce qu'on peut, afin d'évoluer assez rapidement. Mais très vite, on va se rendre compte qu'on aura ni les ressources, ni les survivants. Donc, on va perdre ou rester bloqué. Puis on va faire une nouvelle partie, avec une évolution moins rapide. Mais cette fois-ci, on va mourir de faim, ou l'agitation causera notre perte, car on n'accomplit pas les objectifs assez vite. Et c'est à ce moment-là qu'on se rend compte que Floodland est un city builder au cercle vicieux, qui nous empêche d'avancer correctement, quelle que soit la difficulté. De plus, de nombreuses infrastructures ne fonctionnent pas comme on le voudrait. Par exemple, on nous demande d'agrandir notre réserve ou d'ajouter une autre réserve, car nos stocks sont pleins. Mais il est impossible d'agrandir la réserve. Aucune option ne nous le propose. Et en ajoutant une réserve, on a toujours le même problème. Il y a aussi les problèmes de quêtes secondaires. On nous demande d'installer 3 infrastructures en 15 jours. Mais entre la construction, la recherche technologique, et les points de recherche qui sont à zéro. Le délai de 15 jours est impossible à tenir. On peut, dans le meilleur des cas, installer 2 infrastructures sur 3. Mais pas plus. Ou sinon, il aurait fallu anticiper cette mission, pour garder des points de recherche. Et débloquer les 3 infrastructures demandées. Des problèmes qui rendent le jeu très frustrant. Et qui ne nous donne pas envie de découvrir la suite.

Pourtant, Floodland est un city builder à la direction artistique vraiment magnifique, avec un style très coloré, avec effet aquarelle. Et à la bande-son qui nous donne quelques frissons. Mais ça ne fait pas tout. Surtout dans un jeu comme celui-ci. De plus, sur le marché, il y a le très bon Endzone - A World Apart, qui offre la même chose. Mais en plus poussé, et mieux expliqué.


Pour conclure, on attendait vraiment ce petit city builder. On avait vraiment apprécié notre première expérience dans le monde post-apo de Floodland. Malheureusement, le jeu manque cruellement de finition et d'équilibrage. Et souvent, on se retrouve bloqué, à cause du manque de ressources, de survivants, ou de nourriture. Nous empêchant de satisfaire comme il se doit notre camp. Pourtant, on a essayé les différentes difficultés. Mais rien à faire. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Reste à savoir si Vile Monarch va effectuer quelques modifications lors de la sortie du jeu.


186 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page