top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Clash: Artifacts of Chaos


Disponible le 9 mars sur PC, PlayStation et Xbox. Clash: Artifacts of Chaos est un jeu d'aventure, aux airs de Souls Like, développé par ACE Team, et édité par Nacon, où l'on va prendre le contrôle de Pseudo, un spécialiste des arts martiaux, qui va tout faire pour aider l'enfant, une petite créature aux mystérieux pouvoirs, à échapper à la Maîtresse des Artefacts, Gemini. Et après avoir parcouru l'étrange contrée de Zenozoïk, en mettant des bonnes droites à de nombreuses créatures, tout en jouant au rituel. Il est temps pour nous de donner notre avis sur ce jeu développé par les papas de The Eternal Cylinder, ou encore, Rock of Ages.

Trailer du jeu

Clash: Artifacts of Chaos est un jeu d'aventure, avec un petit côté RPG et Souls Like, qui nous raconte l'histoire de Pseudo, un spécialiste des arts martiaux qui vit en ermite dans l'étrange contrée de Zenozoïk. Alors qu'il s'entraînait non-loin de chez lui, il fut témoin du meurtre d'un vieux papy, par des mercenaires de Gemini, la Maîtresse des Artefacts. Ces derniers étaient là pour récupérer l'enfant, une drôle de créature, exilée loin de sa famille, à cause de ses pouvoirs, qui le rendent maudit aux yeux de ses frères. Ne voulant pas le laisser seul, Pseudo va le garder avec lui, le temps de lui trouver un endroit sûr. Mais très vite, il va comprendre que cette petite créature est recherchée par tous. Et il va tout faire pour le protéger.


Dans Clash: Artifacts of Chaos, on va donc prendre le contrôle de Pseudo, un spécialiste des arts martiaux, qui va utiliser ses poings pour venir à bout des nombreuses créatures hostiles de Zenozoïk. Notre histoire va commencer par un petit rêve, où l'on va devoir choisir l'une des 3 postures de combat, afin d'y apprendre les différentes techniques. On aura la posture Tranchante, de la Boxe, et de la Lance. Chaque posture aura ses propres coups de poings. Lors de ce rêve, on sera libre de tester les 3 postures, pour voir celle qu'on préfère. Et surtout, celle qu'on maîtrise. Car certaines seront plus lourdes que d'autres. Par la suite, on découvrira de nouvelles postures, comme la posture du Mammouth. Et il sera possible d'équiper notre héros de deux postures. Une fois le choix de notre posture sélectionnée, notre aventure pourra enfin débuter.

Les premiers pas dans le monde de Clash: Artifacts of Chaos vont nous permettre de découvrir le gameplay du jeu. Les déplacements, les sauts, les camps, les coffres, les combats, et pour finir, l'escalade. Mais très vite, l'histoire va commencer à s'écrire sous nos yeux, et on fera la rencontre de l'enfant. Cette scène va nous permettre de découvrir une autre facette du gameplay, le rituel. Un jeu de dés, qui permettra d'ajouter une malédiction au perdant, lors du combat. Mais on y reviendra après. Après un premier combat, assez simple, l'enfant se joindra à nous. Et la véritable aventure commencera.


Pour progresser dans l'histoire, on va tout simplement devoir suivre la route. Et comme la plupart du temps, les chemins seront bloqués par un portail, on se trompera jamais de chemin. Le but sera de suivre la quête principale, qui nous fera découvrir les différentes zones de Zenozoïk, comme le palais de Gemini, les montagnes Zonectiques, la ville, ou encore, les territoires de Corwids. Des lieux remplis de créatures bizarres, qui nous voudront, pour la plupart, que du mal. Le jeu ne proposera aucune aide pour se diriger. Il faudra donc essayer de s'aider du bout de carte de notre inventaire, pour voir si on se dirige vers la bonne zone. Heureusement, chaque zone sera assez petite. Et on atteindra très vite le bout d'une zone.

Sur notre chemin, on découvrira de nombreuses ressources, comme des poupées de bois, des cordes, des feuilles, du cuir, et bien d'autres encore. Ces ressources vont principalement nous servir à faire évoluer notre personnage, ainsi que l'enfant. Les poupées de bois vont servir à améliorer les attaques et les compétences de notre héros. Tandis que les autres ressources vont devoir être échangées contre de l'équipement, chez divers marchands. On aura aussi certaines ressources, comme les lapins, les plantes, et autres, qui vont servir à fabriquer des potions, lors de notre petite pause dans un camp. Il faudra continuellement garder l'œil ouvert, pour récupérer un maximum de ressources, afin de faire évoluer nos deux héros.


Parfois, sur notre route, on trouvera de drôles de mannequins. Ces derniers vont nous envoyer dans la même scène qu'au début de notre aventure. Le but sera de vaincre un ennemi, parfois redoutable, pour y apprendre de nouvelles techniques. Il sera possible d'activer jusqu'à 3 compétences spéciales, en plus des 2 postures. Chaque compétence pourra être évoluée grâce aux poupées de bois.

Lors de notre aventure, on fera la rencontre de nombreux personnages loufoques. La plupart ne penseront qu'à se battre. Il faudra donc sortir ses poings, et leur mettre une raclée. Mais avant ça, pour certains ennemis un peu plus redoutables, il faudra se défier dans une partie de rituel. Un jeu de dés, où le but sera de faire le meilleur score possible avec ses dés, après plusieurs manches. On lancera à tour de rôle nos dés. Une fois que tous les deux seront sur le cercle, il faudra utiliser des objets qui auront tous une utilité bien précise, afin de réduire le score de son adversaire. Certains de ces objets briseront les dés. D'autres, réduiront le score d'un ou plusieurs dés de 1. Le rituel sera un jeu très tactique. Et il donnera un avantage au gagnant, lors du combat qui suivra la partie. Grâce aux artefacts récoltés tout au long de l'aventure, en tuant certains ennemis, on pourra empêcher un adversaire de bouger pendant le combat, lancer des zones de fumées, ou même, lancer des essaims d'abeilles pour réduire la santé. Selon l'ennemi que l'on affrontera, il faudra choisir le bon artefact.


Une fois la partie terminée, le combat se lancera. Dans Clash: Artifacts of Chaos, les combats ne seront jamais très simples. Il faudra faire attention à son endurance. Et souvent esquiver et bloquer les attaques de nos adversaires, pour avoir une chance de l'emporter. De notre côté, on devra enchaîner les coups, selon notre posture, et les différentes attaques spéciales apprises au cours de notre aventure. Plus on va attaquer un ennemi, plus notre jauge d'attaque à la première personne va se remplir. Une fois pleine, la caméra passera en FPS. Et on devra enchaîner les coups, jusqu'à la fin de l'attaque de mêlée. Après un combat, on gagnera un peu d'expérience. Et parfois quelques dés, artefacts, et autres outils, pour notre jeu du rituel.

Plus on va gagner d'expérience, plus on va monter de niveau. Pour chaque niveau, on va gagner des compétences, qui vont nous permettre de monter les 4 attributs principaux de notre personnage. Puissance. Endurance. Agressivité. Et pour finir, Constitution. Améliorer ces attributs va nous permettre d'augmenter la garde d'endurance, la jauge d'attaque, la résistance aux dégâts, et la résistance à l'étourdissement. Pour améliorer ces attributs, il faudra se rendre à l'un des feux de camp. Et s'approcher d'un mannequin de combat.


Dans Clash: Artifacts of Chaos, notre personnage aura deux formes, qu'il faut faire évoluer. La première sera la forme de jour, la forme classique de notre héros. Elle va s'améliorer en montant les attributs, ou en changeant ses équipements. La seconde, la forme de nuit. Elle sera très différente de la forme de jour. Déjà, elle apparaîtra uniquement la nuit, ou quand notre forme de jour aura subi une défaite. Et pour l'améliorer, il faudra trouver différentes parties du corps, lors des séquences de nuit. On pourra s'amuser à les chercher, quand on partira à la recherche de notre corps. Ou sinon, il sera possible de s'endormir dans la tente du campement. Et se réveiller la nuit, pour explorer les environs. Les séquences de nuit seront un peu plus difficiles que celles du jour. Car il y aura plus d'ennemis. Et bien sûr, ils seront plus coriaces. Avec la forme de nuit, on pourra, si on le souhaite, combattre un boss qui nous aurait mis K.O avec notre forme de jour. Mais si on perd à nouveau, on obtiendra un joli Game Over. Et on devra reprendre à la dernière sauvegarde.


Clash: Artifacts of Chaos est un jeu assez difficile. Car pendant notre aventure, on va faire la rencontre de nombreux boss. Et contrairement aux simples mobs qui seront au tapis après quelques droites. Les boss seront des adversaires redoutables, qui nous donneront beaucoup de fil à retordre. Et bien trop souvent, on se retrouvera au tapis. Car ils seront plus rapides, ou feront plus de dégâts. Et malgré nos parades et nos esquives, on aura du mal à les passer facilement. Même avec l'avantage du rituel. Et comme il sera difficile de faire évoluer son personnage entre deux boss. Il faudra prendre son mal en patience. Ce qui rendra l'aventure très frustrante par moments.

Même si à de nombreuses reprises, Clash: Artifacts of Chaos nous a fait souffrir, on a tout de même pu passer de très bons moments dans le monde de Zenozoïk, grâce à la sublime direction artistique du jeu. On a le droit à un univers entièrement dessiné à la main. On a l'impression d'être dans une petite bande dessinée. C'est sublime, du début à la fin. Et il n'y a pas que les décors qui ont le droit à ce style atypique. Chaque créature que l'on rencontrera, aura le droit à son petit dessin. Sans oublier le character design qui est tout simplement incroyable. On sent bien la patte du studio ACE Team. En plus de la direction artistique, on a un très beau doublage anglais. Surtout celui de l'enfant, qui est très attachant.


Pour conclure, Clash: Artifacts of Chaos est une petite surprise, sans vraiment en être une. Car, quand on connaît le talent d'ACE Team, on s'attend à un jeu magnifique. Il suffit de voir The Eternal Cylinder. Le jeu nous fait voyager dans un monde vraiment sublime. Et on y découvre une histoire très attachante, au fur et à mesure que l'on avance dans l'aventure. Et il y a un lien fort qui se construit entre les deux protagonistes. Rendant l'histoire encore plus belle. On regrette cependant le côté un peu trop punitif, avec des combats souvent trop corsés, qui gâchent un peu l'aventure. Mais une fois qu'on a le gameplay en mains, on prend un certain plaisir à découvrir cette aventure atypique signée ACE Team.


240 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...