• Couple of Gamer

[PAX Online][Preview] On a commandé les seigneurs de guerre de Stronghold: Warlords


Alors que le futur titre de FireFly Studios, Stronghold: Warlords, sortira sur steam le 26 janvier 2021. On a pris le contrôle des seigneurs de guerre, le temps d'une bataille. Histoire de découvrir ce que nous réserve ce nouvel opus de la célèbre franchise Stronghold.

Trailer du jeu

Stronghold: Warlords est un RTS qui se déroule au 3e siècle avant JC en Chine jusqu'à la montée du Shogunat et l'avènement de l'Empire Mongol. Dans ce dernier jeu de stratégie en temps réel, développé et édité par FireFly Studio, on prend donc le contrôle d'un Lord et de son armée. Et on va devoir recruter de nouvelles unités. Construire une base et un village. Récolter et vendre des ressources. Et prendre le contrôle des seigneurs de guerre, pour en faire des alliés puissants.

Dans notre version qu'on a pu tester, notre objectif était simple. Il fallait survivre. Tout en récoltant 500 bois et pierres. Et en prenant le contrôle de 3 seigneurs de guerre. On a donc commencé notre partie avec une quantité limité d'unités, et notre Lord, qui devait protéger le village de départ. Stronghold: Warlords se joue comme tous les RTS du genre. On sélectionne les unités que le souhaite, pour effectuer des actions sur la carte. Ici, cette dernière est déjà toute dévoilée. Car elle montre les différents postes des seigneurs de guerre. Mais aussi, l'emplacement des unités et du Lord ennemi. Dans la mission qu'on a pu tester, chaque camp avait une configuration similaire. Le village du Lord en haut. Et tout en dessous, les différents postes de seigneurs de guerre. Et pour réussir les objectifs principaux de cette mission, il fallait se concentrer surtout sur la récolte et les seigneurs de guerre. Tout en essayant de survivre. Car l'armée du Lord ennemi va continuellement attaquer pendant cette mission.

Dans Stronghold: Warlords il est possible d'installer divers bâtiments, pour augmenter les récoltes de bois et de pierres. Mais aussi, pour produire de nouvelles unités. Ces bâtiments coûtent des ressources. Pour les bâtiments d'industries, de récoltes et d'habitations, il faudra utiliser du bois. Les bâtiments de guerre et du village quant à eux utiliseront de l'or. Et pour la forteresse, la plupart des structures seront en pierre. Mais demanderont aussi de l'or et du bois supplémentaires pour certaines. Il faudra aussi gérer sa popularité. Car elle influencera la façon dont les villageois viennent et quittent le village. Le côté gestion du village va prendre une part importante lors de la mission. Mais ça restera très difficile de tout gérer. Car pour vraiment progresser, il faudra une armée, qui coûtera énormément d'argent. Et comme l'armée du Lord adversaire passe son temps à attaquer. On se retrouve souvent en rupture d'unités et d'argent. Souvent dans les RTS, c'est les combats qui sont difficile. Mais pas dans Stronghold: Warlords. Le plus compliqué, c'est d'évoluer. Les vagues ennemis sont peut-être espacées. Et les seigneurs de guerre sous notre contrôle très puissant. Mais difficile de faire face à 12 ennemis et un lance fusée, quand on a que quelques unités disponibles. Car les autres sont en quête de prendre le contrôle d'un nouveau seigneur de guerre. Donc, le meilleur moyen pour réussir sa mission, c'est de se focaliser sur le village, tout en protégeant son Lord. Puis une fois prêt, prendre le contrôle de tous les seigneurs de guerre. Une mission loin d'être gagnée d'avance.


Stronghold: Warlords propose aussi un système de diplomatie via une carte. Avec les seigneurs de guerre sous notre contrôle, il sera possible d'ordonner aux seigneurs de guerre, d'effectuer certaines tâches grâce à des points de diplomatie. Cette partie ajoute plus de profondeur à ce nouvel opus. Mais ça reste tout de même compliqué de tout gérer. Même si les seigneurs de guerre restent contrôlés par l'IA.

Même si on n'a pas vu grand chose du jeu, en même temps, janvier 2021 parait encore si loin, Stronghold: Warlords nous offre une immersion dans le 3e siècle vraiment impressionnante. Que ce soient les bâtiments que l'on construit, ou les unités, comme les lanciers de feu Impériaux, les archers Mongols, et les Samouraïs. On est vraiment dans un univers impériaux chinois. Et ça dépayse complètement. Bien sûr, on n'a pas eu la chance d'avoir la version Française, qui comprendra aussi les doublages. Mais c'est le genre de petit plus, qui nous immergera sûrement encore plus.


Pour l'instant, notre toute première prise en main sur Stronghold: Warlords est concluante. Même si on n'a pas pu voir le véritable potentiel du jeu, FireFly Studio nous donne très envie d'être en 2021, pour découvrir l'intégralité de ce nouvel opus.

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now