• Couple of Gamer

[Gamescom 2019][Preview] On a désintégré nos rivaux dans un Hands-on multi de Disintegration

Mis à jour : 29 déc. 2020


Pendant la Gamescom 2019, on a pu découvrir le futur jeu de Marcus Letho, Co-Createur du jeu à succès Halo, Disintegration. Mais avant de se lancer dans le Hands-On multijoueur du jeu, on a eu le droit à une somptueuse présentation des jeux de Private Division. On y a découvert Ancestors: Humankind Odyssey, Kerbal Space Program 2, et toutes ses nouveautés, The Outer world, et surtout, ce que nous réserve le solo de Disintegration. Une des meilleures présentations de la Gamescom, réalisées avec beaucoup d'humour. Nous donnant envie de vous parler de tous ces jeux. On y reviendra peut-être plus tard. Aujourd'hui, place à Disintegration, qui sortira en 2020.

Trailer du jeu

Pour cet hands-on, nous étions dans des sessions multijoueur. C’était une sorte de capture de drapeau en équipe. Le jeu propose plusieurs groupes de combattants à sélectionné. Un groupe est composé d'un vaisseau, contrôlé par nous, et de 3 personnages contrôlé par l'IA. Le but de du mode multi, c'est d'aider nos 3 alliés, à capturer le processeur de l’équipe adverse. Et le ramener à la base. Les groupes sont un peu à l'image des jeux compétitifs du moment. Il y a des Tank, Heal, ou encore DPS. Comme nous sommes en équipe, le mieux pour gagner, et d'avoir au moins un heal et un Tank. Mais dans un hands-on où les gens viennent du monde entier, difficile de s'entendre. On a donc fait en sorte d'essayer tous les groupes.

Nous contrôlons donc un vaisseau, qui aura ses armes, et ses capacités spéciales. Par exemple, un vaisseau aura la possibilité de réparer les autres vaisseaux, tout en tirant avec son arme principale. Un autre lancera des boucliers. Les armes des vaisseaux peuvent varier. Mitraillette, roquette, selon la capacité spéciale du vaisseau, l'arme est plus ou moins importante. Au total, 6 groupes sont disponibles, du moins dans cette démo. Par la suite, il se peut que d'autres équipes arrivent.

De notre côté, on a tenté dans un premier temps à faire un peu de soin. Et on a remarqué qu'il était très difficile d'aider ses coéquipiers, sans subir l'assaut des adversaires. De plus, la capacité heal est très longue à recharger. Donc, on se sent un peu inutile, même si l'arme du heal font des dégâts importants. Puis on s'est lancé dans un soutien de style tank. Comme pour l'heal, il est assez difficile de le prendre en main, surtout la capacité spéciale. Notre bouclier met beaucoup de temps à recharger, et de plus il est immobile. Donc pas évident pour protéger des vaisseaux en mouvement. On a compris après la démo, qu'il s'agissait sans doute d'une protection pour les petits alliés IA, censés capturer le processeur. Ce qui aurait été plus logique. Mais comme pour les vaisseaux, ils sont constamment en mouvement. On a donc terminé par jouer DPS, comme tout le monde. C'est partie en bataille de vaisseau, sans vraiment prendre en compte l'objectif. Certes, cela nous a permis de toucher à tous les vaisseaux disponibles. Mais on a trouvé la partie longue, et très ennuyeuse. Les vaisseaux, malgré un boost, sont très lents. On n'a pas l'impression d'avancer. Ce qui rend les parties en multijoueur un peu molles.

Lors de la présentation, on nous a expliqué que le mode solo serait complètement différent du mode multijoueur. On aura le droit à une histoire plus sérieuse, avec un mélange de combat comme dans Halo, donc on l’espère explosif et jouissif, et des combats tactiques. Malheureusement, on n'a rien vu de plus. Donc, on ne connaît pas encore ce que nous réserve vraiment le solo de Disintegration, même si on a eu l'impression d'avoir un Destiny en face de nous. Mais le jeu n'est pas encore prêt, il y a encore beaucoup de travail de prévu, même graphiquement. Donc ça nous rassure dans un sens.


Pour conclure, Disintegration n'a pas encore réussi à nous convaincre. Certes, on a vu très peu de chose sur le solo, et on a perdu lamentablement en multijoueur. Mais pour le moment, on n'a pas vu en oeuvre le vrai système de combat que proposera le jeu, à part sur la vidéo, mais difficile de se faire un avis. Donc, on se fit au mode multijoueur. Et à part que le jeu est un peu trop mou, on ne sait pas trop quoi dire du prochain jeu de V1 Interactive et Private Division. On attendra bien sagement plus d'informations. Et on espère qu'on aura l’occasion de pouvoir tester le solo dans un futur proche.



248 vues0 commentaire
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now