• Couple of Gamer

[Early Access][Steam] Train Life: A Railway Simulator


Disponible en Early Access sur steam depuis le 31 août, Train Life: A Railway Simulator est un jeu de simulation ferroviaire, qui nous met dans la peau d'un conducteur de train. Mais aussi d'un chef d'entreprise. Développé par Simteract, et édité par Nacon, ce jeu, souvent cité comme l'Euro Truck Simulator, nous a fait traverser l'Allemagne, afin d'y faire quelques livraisons. Un métier pas souvent joyeux, qui nous a parfois fatigué lors des longs trajets. Mais qu'on a pris plaisir à découvrir. Voici notre test.

À La Découverte de Train Life: A Railway Simulator

Voilà, on y est. Après de nombreuses heures à souffrir, on a pu prendre une petite pause à la gare de Cologne, pour parler de cette nouvelle simulation, Train Life: A Railway Simulator. La première simulation de la série Life, qui comprendra 5 jeux, dont Hotel Life, Chef Life, Surgeon Life et Architect Life, en plus de Train Life. Cette simulation nous met dans la peau d'un chef d'entreprise. Mais surtout, dans la peau d'un conducteur de train. Car dans Train Life: A Railway Simulator, on va devoir conduire différents trains à travers toute l'Allemagne. Mais aussi, gérer son entreprise, en acceptant divers contrats de livraison.


Avant de débuter, on va devoir créer notre profil, ainsi que donner un nom à notre société. Après ça, on est parti pour un long tutoriel, qui va nous apprendre les bases de Train Life: A Railway Simulator. Ces dernières ne sont pas très difficiles. Contrairement à un jeu comme Train Sim World, on va souvent se retrouver seul sur les voies du train. Donc, les bases vont nous apprendre à accélérer, freiner, changer l'aiguillage, prendre des contrats, faire des livraisons, ou encore, utiliser sa radio pour avertir de son passage dans une gare. Une fois les bases acquises, on va pouvoir se lancer dans la grande aventure de Train Life: A Railway Simulator.

Dans ce jeu, on est notre propre chef. C'est-à-dire que doit des comptes à personne. On est libre de faire tout ce qu'on désire. Tant qu'on rapporte de l'argent. On démarre notre aventure dans notre gare d'attache, sélectionnée lors de la création de personnage. Une gare qui se trouve dans l'une des grandes villes d'Allemagne. À partir d'ici on va pouvoir prendre son premier contrat. Les gares ne proposent pas tous des contrats. Il faut donc utiliser sa radio pour contacter chacune des gares, afin de trouver un contrat. Une fois trouvé, il ne reste plus qu'à se lancer.


Dans Train Life: A Railway Simulator, on peut choisir entre des contrats de livraisons de marchandise, ou de courrier/passager. Mais les contrats de marchandise sont ceux qui rapportent le plus. Une fois un contrat sélectionné, on va devoir se rendre à la gare du contrat, coupler les wagons de marchandises, et partir vers notre point d'arrivée. Le contrat peut être plus ou moins long. Et pendant le trajet, il va falloir gérer l'aiguillage, les feux, les animaux sur la voie, l'essence, ainsi que l'usure de notre locomotive. Plus un trajet est long, plus la locomotive va devoir être entretenue. Heureusement, l'Allemagne propose de nombreuses gares de triage, qui permettent de ravitailler et de réparer le train.

Pendant notre trajet, il va falloir aussi gérer notre arrivée en gare. Avant d'entrer dans une zone, il faut penser à freiner, et à contacter la gare par radio de notre passage. Si on ne le fait pas, c'est 250 € d'amende. Certes, c'est minime par rapport aux 70 000€ récoltées en terminant une mission. Un excès de vitesse ou écraser un animal, c'est aussi 250€ d'amende. Il faut donc être très prudent pendant son trajet.


À la fin d'un contrat, on va gagner de l'argent, ainsi que de l'expérience. L'expérience va permettre de monter le niveau de l'entreprise. Plus notre niveau est élevé, plus on va pouvoir faire évoluer notre société. Principalement, les niveaux vont servir à acheter de nouvelles locomotives, ou les améliorer. Mais il faut énormément d'argent pour effectuer des achats. Donc, avant de pouvoir faire évoluer sa petite entreprise, il va falloir gonfler son portefeuille. De toute façon, le temps de monter ses niveaux, notre portefeuille se remplit tout seul. On débloque la première locomotive au niveau 1. Mais après, il faut attendre le niveau 5 pour débloquer les nouvelles. Ce qui correspond à de nombreuses heures de jeu.

Train Life: A Railway Simulator a beau être en Early Access, le jeu a un très bon potentiel. Certes, le premier mois a été catastrophique. Le jeu n'était pas totalement traduit. On avait le droit à de nombreux crash. Et certaines missions ne fonctionnaient pas toujours. Mais au fil des semaines, le jeu a su s'améliorer. Certes, il n'est pas encore parfait. Il y a encore des problèmes de traduction. Les animaux sont souvent invisibles ou plantés dans les rails. Et il manque un suivi de contrat plus clair, afin de ne pas être obligés de retourner sans arrêt dans le menu, pour connaître notre objectif. Mais pour le reste, Train Life: A Railway Simulator reste un jeu très agréable. Parfais pour les amoureux de simulation ferroviaire.


Bien sûr, on est très loin d'avoir entre les mains, LA simulation ultime. On est encore très loin. Surtout graphiquement. Mais le jeu offre tout de même de très belles reproductions de diverses locomotives. Et une conduite réelle des trains. La gestion est aussi très appréciable. On prend plaisir à gérer librement notre société. Il manque juste les succès, pour avoir quelques objectifs à réaliser. Mais, étant donné que le jeu est en early access, on va devoir attendre pour ça.

Pour conclure, malgré un début catastrophique, Simteract a su donner un petit coup d'accélérateur à sa simulation. Ce qui, en quelques semaines, a fait passer le jeu de mauvais à potentiellement intéressant. En tant qu'amoureux des simulations ferroviaires, on ne voyait pas Train Life: A Railway Simulator s'imposer. Mais il a de très bons arguments pour devenir une référence. Reste à savoir comment Simteract va gérer la suite. De notre côté, on reste en gare, prêt à remonter dans le train, pour se faire un avis final sur ce petit Train Life: A Railway Simulator, qui annonce un très bel avenir pour la série Life.

157 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout