• Couple of Gamer

[Dossier][Paris Games Week][Junior] Ce qui vous attend lors de cette 9e édition.


La Paris Games Week qui s'est imposée comme la vitrine de l'industrie du jeu vidéo est devenue le rendez-vous incontournable du jeu vidéo en France, notamment pour les familles. Pendant 5 jours, entre découvertes des nouveautés présentées par les éditeurs et participation aux différentes compétitions et animations proposées par le salon, le public peut venir à la rencontre des acteurs du hall 2.2 et des nombreuses activités culturelles et ludiques.

Résumé de la conférence de presse

Des Jeux vidéo pour rassembler toute la famille.

À l’occasion des vacances de la Toussaint, la Paris Games Week célèbre à nouveau les enfants et les familles avec la Paris Games Week Junior. Avec un espace dédié au jeu vidéo en famille, la Paris Games Week Junior est devenue en quelques année un passage obligé du salon.


Véritable lieu d’échanges, de transmission et de partage en famille, l’espace accueillera sur840 m2 parents et enfants pour les réunir autour d’activités variées, ludiques et pédagogiques. C’est également pour les parents le point de rendez-vous indispensable pour se renseigner sur les bons usages de la pratique du jeu vidéo, mais aussi, pour les plus grands, d’aller à la rencontre des écoles et formations.

La pédagogie avant tout !

Les équipes de PédaGoJeux sillonnent les allées de la Paris Games Week Junior pour guider les parents dans l’univers du jeu vidéo. Ces derniers peuvent y trouver toutes les bonnes pratiques et clés de compréhension les aidant à mieux accompagner leurs enfants dans ce loisir (temps de jeu, signalétiques PEGI, etc.).

I, HOPE : Le jeu vidéo pour aider les enfants atteints du cancer et leur famille.

Une jeune fille nommée Hope vivait paisiblement avec son grand-père sur une île flottante dans les nuages. Jusqu’au jour où un monstre sombre appelé Cancer détruisit sont village et englobât les îles avoisinantes avec ses tentacules. Hope devra voyager sur ses îles pour en libéré les créatures et acquérir les armes qu’elle nécessitera pour vaincre son ennemi ultime! Autant un jeu d’aventure 3D, de remue-méninge et de plateforme, ce jeu défie l’esprit et emporte les joueurs dans une aventure remplie d’émotion qui ultimement enseignera la force que chacun possède en lui.


Développé en partenariat avec des hôpitaux et des chercheurs pour avoir un impact important sur la vie des enfants menant une bataille contre le cancer. “I, Hope” donne la totalité de ses ventes à GameChanger Charity , une organisation qui supporte les enfants et leur famille à battre le cancer et autres maladies potentiellement mortelles. Joignez-vous à la bataille, sauvez le monde… …et devenez Hope.

Les six saisons de Brume, un jeu initiatique pour révéler ses compétences du bout des doigts.

Tralalere présente «Brûme», un jeu tablette mêlant stratégie, dextérité, rythme pour entraîner les compétences motrices et cognitives qui facilitent les apprentissages. Pensé pour les dys (dyspraxiques, dyslexiques), utile pour tous, Brume vous invite à explorer les émotions dans un univers poétique.


Le jeu «les six saisons de Brûme» est un jeu sur tablette tactile permettant la pratique de la motricité fine et de la planification visuo-motrice dans le but de tester le lien entre habiletés motrices et habiletés de lecture/ écriture. Une caractéristique importante du jeu sera de prendre en compte des indicateurs en temps réel (vitesse, précision du geste ou du rythme) pour adapter le niveau de difficulté aux compétences du joueur. L’enjeu est de sensibiliser les enseignants aux manifestations précoces des troubles du langage écrit à travers un outil numérique innovant et utilisable dans le contexte de la classe. Nous visons une inclusion facilitée en classe par une pédagogie différenciée, et une évolution des pratiques enseignantes face aux élèves en situation de dyslexie ou de dyspraxie.


Ce jeu est réalisé par Tralalere dans le cadre du projet DysApp, soutenu par le Programme d’Investissements d’Avenir volet e-FRAN, en partenariat avec le laboratoire du Cedric et le CNAM, le laboratoire du CeRCA, le MSHS, l’ESPE et l’Académie de Poiters. Descriptif du projet DysApp : Les troubles d’apprentissage du langage écrit concernent 5 à 6% de la population. Ces troubles ont un impact significatif sur la réussite scolaire et sur l’estime de soi des élèves avec des répercussions à plus long-terme sur l’insertion professionnelle et la vie citoyenne.


Un diagnostic précoce et une prise en charge adaptée de ces élèves sont clés pour leur réussite. Avec l’inclusion systématique en classe ordinaire des élèves présentant un trouble d’apprentissage, c’est aux enseignants d’assurer pleinement cette prise en charge. La formation sur la question des troubles d’apprentissage et la mise à disposition d’outils d’aide individuelle efficaces dans le contexte de la classe sont donc un enjeu majeur.


C’est au cœur du projet DYSAPP qui propose, en plus d’une formation dédiée à ces troubles, la création et l’expérimentation massive d’un jeu vidéo sur tablette tactile (les six saisons de Brûme) conçu avec les chercheurs qui soit capable d’évaluer et d’accompagner la pratique de la motricité fine et la planification des gestes moteurs.

L'art prend ses quartiers à la Paris Games Week.

La Paris Games Week est attachée à la promotion des jeux vidéo sous un éclairage nouveau, à la frontière de l’art et de la pop culture. Le salon propose aux visiteurs une galerie d’art exclusive, pilotée par le collectif d’artistes ARTtitude. Une sélection d’une quarantaine d’œuvres, réalisées par des artistes internationaux est exposée. Les curieux et afficionados de culture pourront également admirer la réalisation d’un live painting sur les murs extérieurs du stand, ainsi que de live drawings, pour pouvoir apprécier le talent des artistes de leurs propres yeux et découvrir ainsi leur processus créatif.

La BNF à la Paris Games Week.

Détentrice de la première collection publique de jeux vidéo en France, la BnF sera présente à la prochaine Paris Games Week, afin de mieux faire connaître aux producteurs de jeux vidéo et au public le rôle majeur de la Bibliothèque dans la conservation et la diffusion du patrimoine vidéoludique. Sur le stand de la BnF, les visiteurs peuvent jouer en émulation à plus d’une vingtaine de jeux anciens, découvrir leurs boîtiers et consoles d’origine ainsi qu’une sélection de documents audiovisuels et multimédias autour du thème du sport dans les jeux vidéo.


Un grand écran permettra de jouer à plusieurs. Une exposition virtuelle de consoles anciennes conservées à la BnF est accessible depuis le stand via Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF. Deux tables rondes réunissant chercheurs, éditeurs, et développeurs lundi 29 octobre, de 15h00 à 18h00 Objet d’études et de recherches universitaires, le jeu vidéo mobilise aujourd’hui de nombreux chercheurs de toutes disciplines en France et à travers le monde qui en étudient tous les aspects.


La BnF et la Paris Games week s’associent pour organiser, pour la première fois sur le salon, deux tables rondes, l’une sur la recherche et la formation en jeu vidéo et l’autre centrée sur l’analyse, avec un développeur, d’un jeu dont la sortie est imminente. Y participeront, entre autres, Jean-Charles Ray, chercheur, lauréat en 2017 de la bourse BnF allouée par le mécène Mark Pigott et accueilli depuis un an au département de l’Audiovisuel, qui a contribué à l’organisation de ces rencontres inédites à la PGW, Sébastien Genvo, professeur à l’université de Lorraine et ancien game designer chez Ubisoft, Alexis Blanchet, maître de conférences à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 et Jean-Marc Gueney, game designer chez Cyanide.


Lundi 29 octobre 15h - 18h30

  • 15h Accueil

  • 15h10 Recherche et formation en jeu vidéo « Du jeu vidéo à l’université ? Mais vous faîtes quoi exactement ? »

  • 16h40 L’Appel de Lovecraft : le mythe de Cthulhu et le jeu vidéo


2K

Les plus jeunes ainsi que les passionnés de basket sont attendus sur le stand de l’éditeur pour venir tester 3 jeux vidéo. Les amoureux du ballon orange pourront s’essayer à NBA 2K19 où simulation et réalisme sont les maîtres-mots et également NBA 2K Playgrounds 2 le jeu d’arcade de basketball à deux contre deux. Les amateurs de fête foraine pourront quant à eux découvrir Carnival Fête Foraine - dans ce titre 20 mini-jeux combinant adresse, force, réflexion et vitesse, le tout jouable seul ou en famille.

Pédagojeux Le jeu vidéo expliqué aux parents.

Pédagojeux, le jeu vidéo expliqué aux parents, donne rendez-vous aux familles à la Paris Games Week Junior du 26 au 30 octobre - Parc Expo / Porte de Versailles. Sur cet espace dédié aux enfants, les jeux proposés sont classés PEGI 3, 7 et 12. Pendant 5 jours, petits et grands jouent, partagent, s'informent et s'affrontent dans des face à face conviviaux.


PédaGoJeux propose un parcours du jeu responsable, avec à la clé des cadeaux à gagner ! Les équipes PédaGoJeux informent les parents et les enfants sur les contenus des jeux vidéo, la gestion du temps de jeu, sur les questions de santé comme la vue ou le sommeil ou encore sur le eSport. Les PEGI Squads, quant à elles seront formées par PédaGoJeux pour aller à la rencontre des jeunes joueurs et de leurs parents afin de les sensibiliser à la signalétique PEGI et à la pratique sereine des jeux vidéo avec humour et bonne humeur !



l’Union nationale des associations familiales anime des ateliers ludiques pour les familles. Parce qu’il est important que les parents exercent aussi leur rôle éducatif dans la pratique du jeu vidéo, parents et enfants peuvent se mesurer à travers des duels pour tester leurs connaissances en matière de jeu vidéo.







L’association nationale pour l’amélioration de la Vue (AsnaV) anime un point d’information sur les écrans et la vue. À l’heure où l’on parle « d’épidémie de myopie », l’AsnaV propose des tests d’évaluation des capacités visuelles des enfants et répond aux questions des parents sur l’impact des écrans sur la vue.






L’association Action Innocence Monaco répond aux questions des parents le vendredi 26 octobre à l’occasion d’un point d’information dédié à la surconsommation des écrans.





Les ateliers GameCode sont cette année encore présents sur la Paris Games Week Junior pour le plus grand plaisir des petits codeurs en herbe. Avec GameCode, les 8-14 ans s’initient au « game design », découvrent les coulisses de la fabrication d’un jeu vidéo et font leurs premiers pas dans la programmation. Les ateliers GameCode sont proposés sur inscription sur place (places limitées).



Respect Zone aide à développer le respect en ligne entre joueurs (sans haine, harcèlement, insultes ou appel à la violence). PédaGoJeux affirme son engagement auprès de Respect Zone pour aider les joueurs à converser et échanger en conformité avec la Charte Respect Zone. PédaGoJeux et Respect Zone invitent les visiteurs à s’engager à « jouer fair play » en se prenant en photo devant le label Respect Zone et en partageant sur les réseaux sociaux


GAMECODE, une application de création de jeux vidéo pour les 8-14 ans.

Avec GAMECODE, les enfants s'initient à la programmation, découvrent les secrets de la fabrication des jeux vidéo et créent leurs propres jeux. Des ateliers sont organisés avec tralalere sur l'espace Pédagojeux, sur la Paris Games Week Junior 2018. L'application est disponible gratuitement sur le site Code-Decode.


Coder avec GameCode pour décoder les mondes numériques GameCode permet aux 8-14 ans de découvrir les coulisses de la fabrication d’un jeu vidéo en abordant les notions de la programmation. Ludique et éducatif, GameCode permet de créer son propre jeu en développant sa culture numérique.


L’application propose de :

  • construire pas à pas un univers de jeu vidéo : décor, plateformes, personnages, bonus

  • paramétrer / programmer des comportements, des personnages et des bonus

  • manipuler des blocs de code à partir d’une codothèque

  • définir le Level Design, difficulté et règles de jeu

  • découvrir au fil des missions la logique du « game design » et les mécaniques de jeu

Un outil d’aide au service des médiateurs éducatifs Inutile d’être un petit génie de l’informatique pour utiliser GameCode, l’application est conçue pour un usage à l’école, dans le cadre d’activités périscolaires ou en famille. Aucune expertise informatique préalable n’est requise. GameCode s’appuie sur des parcours guidés accompagnés d’un dispositif pédagogique complet (fiches, outil de gestion de groupes, espace de partage...), qui facilitent la mise en œuvre d’ateliers d’initiation au code et à la culture des jeux vidéo. GameCode est une production Tralalere issue du programme Code-Decode. Une réalisation intégrée dans le cadre du programme de sensibilisation Internet Sans Crainte faite en partenariat avec PédaGoJeux, avec le soutien du Syndicat des Editeurs de Logiciels de Loisirs (SELL) et de l’Union européenne. L’application bénéficie du soutien de la Caisse des Dépôts dans le cadre des Projets d’Investissement d’Avenir.


PROGRAMME

Ateliers « GameCode, Créer et Jouer » Du 26 au 30 octobre 4 ateliers de 45 minutes par jour à 11h, 13h30, 15h15 et 17h.


GAMECODE REVIENT SUR L’ESPACE FAMILLE ANIMÉ PAR PÉDAGOJEUX !

Dès 8 ans, les enfants sont invités à faire leurs premiers pas en GameDesign et en Programmation en participant à l’un des quatre ateliers proposés chaque jour pour créer et programmer son propre jeu vidéo. Accompagnés par des animateurs, ils peuvent choisir un univers, coder les déplacements et actions des personnages et objets du jeu, en s’initiant au langage javascript ou par blocs.

PEGI : Permettre aux parents de prendre des décisions éclairées lors de l'achat de jeux vidéo.

Le jeu vidéo passionne de plus en plus de joueurs, jeunes et moins jeunes. A l'instar de la télévision et du cinéma, il existe des outils qui permettent aux joueurs et à leurs parents de pratiquer un jeu vidéo "responsable" grâce à la signalétique PEGI. Le système PEGI est, depuis le 17 décembre 2015, homologué par le ministère de l’intérieur. Le gouvernement à en effet rendu obligatoire ce système de classification par âge pour le secteur du jeu vidéo.


Le système de classification par âge PEGI (Pan European Game Information, système européen d’information sur les jeux) permet aux parents de toute l’Europe de prendre des décisions éclairées lors de l’achat de jeux vidéo. Lancé au printemps 2003, il s’est substitué à un certain nombre de systèmes nationaux de classification par âge au moyen d’un système unique, désormais utilisé dans la plupart des pays d’Europe. Le système bénéficie de l’appui des principaux fabricants de consoles, dont Sony, Microsoft et Nintendo, ainsi que des éditeurs et développeurs de jeux interactifs à travers toute l’Europe. Il est également appliqué à toutes les nouvelles applications disponibles sur le Google Play. Le système de classification par âge a été élaboré par la Fédération européenne des logiciels de loisirs (ISFE, Interactive Software Federation of Europe).


QUE SIGNIFIENT LES PICTOGRAMMES ?

Les pictogrammes PEGI apparaissent sur le devant ainsi qu’au dos de la jaquette, et indiquent l’une des classifications suivantes : 3, 7, 12, 16 et 18 ans. Ils donnent une indication fiable du caractère adapté du contenu du jeu en matière de protection des mineurs. La classification par âge ne tient pas compte du niveau de difficulté ou des aptitudes requises pour jouer à un jeu. Les descripteurs ci-dessus apparaissant au dos de la jaquette et indiquent les principaux motifs pour lesquels un jeu s’est vu attribuer une classification par âge particulière.

UN NOUVEAU DESCRIPTEUR DE CONTENU INFORME LES PARENTS SUR LA PRÉSENCE D’ACHATS INTÉGRÉS DANS CERTAINS JEUX VIDÉO

PEGI, le système européen de référence de classification des jeux vidéo, a annoncé fin aout l’introduction d’un nouveau descripteur de contenu afin d’informer les parents de la possibilité de dépenser de l’argent dans certains jeux vidéo. « Achats intégrés » est déjà un des descripteurs utilisés par PEGI pour les jeux dématérialisés notamment sur mobile (suivant la classification IARC – International Age Rating Coalition). Le nouveau descripteur « Achats intégrés » s’appliquera à tous les jeux qui offrent la possibilité d’acquérir des biens virtuels avec de l’argent réel. Le pictogramme commencera à apparaître sur les jeux vidéo vendus en magasins et sur les principales plateformes en ligne de ventes de jeux vidéo d’ici la fin de l’année.


[Paris Games Week][Dossier] Ce qui vous attend lors de cette 9e édition. [Partie 1] eSport [Partie 2] Cosplay [Partie 3] Women in Games [Partie 4] Junior Games Week [Partie 5] Au delà des murs

250 vues0 commentaire